Chaque année, l'État distribue des centaines de millions d'euros à des journaux. L’État français est il trop généreux avec la presse écrite ? Peut-on revendiquer une quelconque liberté de la presse quand on est financé par l’État ?