"Gonfler ou mourir" est un concept inventé par le légendaire et sage Richard Russell de Dow Theory Letters. Dès le début de ce siècle, il avait compris la nécessité, ainsi que la malédiction, de l'impression permanente de monnaie par les banques centrales. Richard est décédé en 2015, et il n'a malheureusement pas pu voir à quel point il avait raison.

Après trois décennies d'impression monétaire massive et d'expansion du crédit, le principe "gonfler ou mourir" a artificiellement maintenu l'économie mondiale en vie. Mais nous sommes dans les années 2020 et nous allons maintenant passer à l'étape suivante : "GONFLER ET MOURIR". En effet, avec l'implosion des bulles boursières et du crédit et l'accélération de l'impression monétaire, le monde réalisera bientôt que la monnaie fraîchement imprimée n'a aucune valeur, mais aussi la majorité de la monnaie fabriquée au cours des 20 dernières années.

DAVOS 2020

117 milliardaires ont participé la semaine dernière au 50e Forum de Davos, dominé par le thème de la crise climatique. Ils ont été rejoints par 2 900 autres PDG, dirigeants politiques, militants pour le climat et autres personnalités. Il est assez surprenant qu'autant de personnes "importantes" se réunissent pour parler du climat. La Suédoise Greta (et non Garbo) a dit à tout le monde "comment osez-vous ? des écosystèmes entiers s'effondrent, des gens meurent", et chaque VIP de Davos, mais aussi tous les grands banquiers centraux doivent désormais avoir un programme écologique. Christine Lagarde, la directrice de la BCE, a procédé à une revue stratégique de la banque et a déclaré que l'action sur le climat sera une composante fondamentale de la politique monétaire. La lutte contre le changement climatique est devenue une mission "essentielle" pour la BCE. Elle ferait bien de considérer le système financier de l'UE comme une mission essentielle...

Jamais une foule aussi "importante" ne s'est réunie pour discuter du climat, en se rendant de Zurich à Davos à bord de 309 jets privés et de centaines de vols commerciaux, en hélicoptère ou en voiture. Je n'ai pas encore vu le calcul des émissions de CO2 de Davos, mais quelqu'un va très probablement le faire. Selon les calculs des organisateurs, la conférence a eu impact "climatiquement neutre". Hmmm !

LES MONDIALISTES VEULENT CONTRÔLER LA TEMPÉRATURE

Bien sûr, les mondialistes ne sont pas allés à Davos uniquement pour parler du climat. Mais personne n'a osé s'y rendre, à l'exception de Trump, sans adopter l'idée politiquement correcte selon laquelle les humains contrôlent désormais la température de la planète. Les cycles climatiques ne sont plus valables puisque l'homme aurait récemment augmenté la température et doit maintenant limiter le réchauffement à 1,5º C d'ici 2050. La terre s'est formée il y a 4,5 milliards d'années et depuis lors, les cycles climatiques se sont régulés d'eux-mêmes, comme ils le feront dans les prochaines milliards d'années.

Contrôler le climat ne pourra jamais être fait, mais c'est actuellement une priorité pour l'Occident. Utiliser les jeunes pour menacer le monde avec des "diableries" est très efficace.

L'écrivain américain Henry Louis Mencken a compris le but de ces actions :

 

 

Le monde oubliera bientôt le climat, lorsque d'autres inquiétudes apparaîtront. Je parle évidemment du risque économique, financier et politique sans précédent auquel le monde est confronté.

J'ai dessiné la bombe à retardement ci-dessous, remplie de trois douzaines de risques, le principal étant la dette mondiale. Car chaque jour qui passe, de nouveaux risques apparaissent comme le Coronavirus à Wuhan. Des rapports non officiels indiquent que la Chine cache des choses et qu'il pourrait y avoir jusqu'à 10 000 morts à Wuhan.

 

 

LA PESTE NOIRE A TUÉ LA MOITIÉ DE LA POPULATION EUROPÉENNE

La maladie est un risque majeur et les virus ont régulièrement fait des ravages dans le monde. La peste noire a tué jusqu'à 200 millions de personnes au 14e siècle. 50% de la population européenne a péri et environ 35% dans le reste du monde.

Le Moyen-Orient est un risque majeur. La situation de l'Iran n'est probablement pas réglée et pourrait facilement évoluer vers un conflit mondial impliquant les États-Unis et la Russie. L'administration américaine actuelle étant extrêmement impulsive, des événements catastrophiques sont à portée de main.

L'HISTOIRE MONTRE QUE LES VAGUES D'ENDETTEMENT FINISSENT MAL

Le risque mondial a très peu été abordé à Davos. De plus, les médias grand public ont à peine couvert les avertissements de la Banque mondiale concernant une crise de la dette :

"La faiblesse des taux d'intérêt mondiaux n'offre qu'une protection précaire contre les crises financières... L'histoire des périodes passées d'accumulation de la dette montre que ces vagues ont tendance à avoir des fins malheureuses. Dans un environnement mondial fragile, il est essentiel d'améliorer les politiques pour minimiser les risques associés à la vague actuelle d'endettement".

La Banque mondiale a évidemment raison, la fin sera "malheureuse". Comme cela a été le cas historiquement, la majorité des gens ne seront pas du tout préparés.

LES INVESTISSEURS VIVENT DANS UN MONDE DE FANTAISIE ET D'EUPHORIE

Le graphique ci-dessous montre que les investisseurs n'en sont pas conscients et vivent dans un monde de fantaisie et d'euphorie. Les déclarations et les actions des banques centrales depuis fin août 2019 signalent clairement de graves problèmes dans le système. Mais le graphique ci-dessous montre que l'attitude "Ne vous inquiétez pas, soyez heureux" des investisseurs reste imperturbable.

 

 

L'accélération de la planche à billets, due à une grave crise de liquidité et de solvabilité du système financier, est donc considérée comme une bonne nouvelle par les investisseurs en actions. Le graphique ci-dessus montre clairement que l'impression de monnaie pour sauver le système s'accélère, entraînant le marché boursier dans son sillage.

Mais les bénéfices ont pratiquement stagné depuis 2011, comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous. L'écart entre la croissance du cours des actions et les bénéfices est devenu beaucoup plus important qu'en 2000 et 2007, lorsque nous avons assisté à une chute des marchés. L'effondrement à venir sera nettement plus violent.

 

 

LES ACTIONS PERDRONT 95% PAR RAPPORT À L'OR

Les matières premières, y compris les métaux précieux, sont toujours à des prix historiquement bas par rapport aux actions. Le retournement de tendance commencera en 2020 et sera dévastateur pour le monde. Dans les années à venir, les investisseurs en actions perdront jusqu'à 95% en termes réels. Les prix des denrées alimentaires monteront en flèche, tout comme ceux de l'or et de l'argent. Les prix élevés des denrées alimentaires et les pénuries causeront des problèmes majeurs.

 

 

LA CHINE VA-T-ELLE PROVOQUER L'EFFONDREMENT DU DOLLAR ?

La Chine sait ce qui se profile. Elle est susceptible de déclencher un événement financier qui conduira à l'effondrement du dollar et à une réévaluation de l'or. Comme le montre le graphique ci-dessous, la Chine a acheté 19 000 tonnes d'or depuis 2006. Le niveau réel des réserves d'or de la Chine n'est pas public, mais nous estimons qu'il pourrait atteindre 20 000 tonnes. À un moment donné, la Chine dévoilera son jeu et les États-Unis seront obligés de prouver s'ils possèdent ne serait-ce que la moitié des 8 000 tonnes qu'ils déclarent officiellement.

 

 

LES RÉSERVES D'OR DE LA RUSSIE ONT ÉTÉ MULTIPLIÉES PAR 6

La Banque centrale russe s'est également préparée à la chute des États-Unis et du dollar. Ses réserves d'or ont été multipliés par 6 depuis 2006.

 

 

MR GOLD - JIM SINCLAIR - OR À 50,000 $

Jim Sinclair, alias "M. Gold", connaît l'or mieux que quiconque aujourd'hui. Il prédit avec précision le marché de l'or depuis un demi-siècle. Ce que Jim appelle "l'or émancipé" atteindra 50 000 $ d'ici 2025 selon ses prévisions (voir la bande dessinée ci-dessous de JSMineset.com) Cela me fait penser à à Freegold dont j'ai parlé en décembre 2018. Freegold est de l'or physique, indépendant des systèmes monétaires officiels, libre de toutes autres réclamations et librement négocié.

 

 

Bien sûr, les prévisions de Jim peuvent être fausses. Mais il serait stupide de parier contre lui.

LE SYSTÈME FINANCIER NE TIENDRA PAS LONGTEMPS

Cela fait deux décennies que j'écris sur l'or et l'importance d'en détenir, sous forme physique, en dehors du système bancaire. Depuis, l'or a été multiplié par 5-7 dans les principales devises, et beaucoup plus dans d'autres devises. Pourtant, le système financier mondial est toujours debout. Mais cela va bientôt changer. Nos indicateurs techniques pour les actions et l'or indiquent qu'un retournement majeur des marchés est imminent.

Comme je disais dans un récent article, le ratio Dow/Or laisse présager des problèmes à venir. La correction à la hausse du ratio depuis 2011 s'est probablement terminée en 2018. Dans le graphique ci-dessous, nous pouvons voir que le MACD trimestriel vient de baisser. Il s'agit d'un indicateur de tendance à long terme très important qui annonce des difficultés pour le monde entier.

 

 

SE PRÉPARER À LA BAISSE IMMINENTE DES ACTIONS ET À LA HAUSSE DE L'OR

Le ratio Dow/Or baissera avec force lorsque le marché boursier chutera. Notre propre théorie du cycle, appelée MAMCYCLE, prévoyait déjà en 2018 que le Dow atteindrait son sommet en janvier 2020, très probablement au cours de la deuxième semaine. Le sommet du 17 janvier colle parfaitement avec cette prévision. Selon le MAMCYCLE, la clôture mensuelle de janvier ne devrait pas être dépassée lors d'une clôture mensuelle ultérieure. Au lieu de cela, le marché baissier séculaire des actions va débuter.

La baisse du Dow déclenchera également la chute rapide du ratio Dow/Or et donc une très forte hausse de l'or.

Les investisseurs doivent se préparer à la chute imminente des actions et à la hausse brutale du prix de l'or.

Pour information, le système MAMCYCLE prévoyait le sommet de l'or en septembre 2011, ce que j'avais indiqué dans un article publié bien avant le sommet, au printemps 2011.

Les années 2020 seront une décennie dramatique. Le système financier ne survivra pas sous sa forme actuelle, ni aucune monnaie. C'est pourquoi nous verrons l'économie gonfler et mourir sous l'effet d'une hyperinflation dépressionniste.

L'or reflétera le cataclysme à venir et atteindra probablement les 50 000 $ de Jim Sinclair, voire beaucoup plus, en monnaie hyperinflationniste.

J'invite donc les investisseurs à détenir de l'or physique car :

L'or est une monnaie, l'or est une assurance et l'or est la survie financière.