Depuis le début de la grande crise financière en 2006, la dette mondiale a plus que doublé, passant de 125 000 milliards $ à 260 000 milliards $. Plus on a imprimé de monnaie, plus les taux d'intérêt ont baissé. En 2006, les taux américains à court terme s’élevaient à 5%, et entre 2008 et 2015 ils étaient à ZÉRO. Aujourd'hui, ils sont à 1,5%. En parallèle, il y a près de 13 000 milliards $ de dette à taux négatifs.

Depuis 2006, on a fabriqué 135 000 milliards $ de dette en appuyant sur quelques boutons et à coût ZÉRO. Nous avons créé l’équivalent de plus de deux fois le PIB mondial annuel pour un coût nul et sans qu’aucun bien ou service ne soit produit. Au lieu de cela, on a imprimé de la fausse monnaie, pour un montant correspondant à DEUX ANS de production mondiale, sans que personne n’ait effectué une seule journée de travail ou qu’un seul produit n’ait été fabriqué. Cet argent a donc été créé à partir de rien.

1 000 MILLIARDS DE JOURS-HOMMES CRÉÉS D’UN COUP DE BAGUETTE MAGIQUE

La population active mondiale est estimée à 3 milliards. Supposons qu’une personne travaille, au bas mot, 200 jours par an en moyenne. On obtient donc 1 200 milliards de jours-hommes en deux ans. Ce qui veut dire que les banques centrales et les gouvernements peuvent, d’un coup de baguette magique, produire l'équivalent de plus de 1 000 milliards de jours-hommes. Pour sûr, ce coup de passe-passe vaut mieux que de travailler et d’ailleurs, il suit les principes de la Théorie monétaire moderne (TMM) qui stipule que les pays peuvent faire tourner la planche à billets pour parvenir à la prospérité.

Cela semble bien fonctionner depuis la création de la Fed en 1913 et surtout depuis 1971, lorsque la dette a réellement commencé à exploser. Pour ceux qui ont oublié, 1971 est la date à laquelle Nixon a mis fin à la convertibilité du dollar en or, ce qui a permis aux banques centrales de créer des quantités illimitées de monnaie et de dette.

L’IA ET LA TMM REMPLACENT LES TRAVAILLEURS

Nous vivons aujourd’hui dans un monde merveilleux où, grâce à la TMM, la Tromperie monétaire moderne, nous pouvons maintenant remplacer le travail par la création monétaire. Dans les années à venir, en poussant à l’extrême, plus personne ne travaillera et ne produira quoi que ce soit, à l'exception de quelques robots. On imprimera de la monnaie en quantité illimitée pour subvenir aux besoins du monde. Ce sera le paradis terrestre, un vrai Shangri-La. Ou pas ? Parce que les robots vont alors prendre le pouvoir et se débarrasser des humains, car nous ne serons plus que des parasites inutiles.

Un tel scénario pourrait être la conséquence ultime de l'IA (intelligence artificielle) combinée avec la TMM, ainsi que de la décadence et de l'adhésion irresponsable à de fausses théories économiques. Mais heureusement, il est peu probable que cela se produise de mon vivant.

LE TROISIÈME EFFONDREMENT DU SIÈCLE VA CHOQUER LE MONDE

Nous sommes à la fin de la deuxième décennie de ce siècle. Au cours des vingt dernières années, nous avons assisté à l’éclatement d'une bulle technologique et à l'implosion de la fausse dette, à savoir la crise des subprimes. Comme dans l’Odyssée d’Homère, les banques centrales ont navigué habilement mais sournoisement entre Charybde et Scylla et ont réussi à éviter l’effondrement total du système.

Mais je doute qu'elles soient aussi chanceuses la prochaine fois. Car cette fois-ci, on se rendra compte que l’impression illimitée d'argent gratuit n’est rien d’autre que de la tromperie, de la sorcellerie monétaire moderne et elle ne réussira pas à berner le monde une troisième fois depuis le début de ce siècle. Pour le coup, la stratégie consistant à acheter les points bas échouera, car les actions amorceront bientôt leur descente vers les bas-fonds, une chute susceptible d’atteindre 75% au minimum, voire même 95% en termes réels. Donc, lorsque le monde découvrira que les 100 dernières années n’ont été qu’une illusion fondée sur de la fausse monnaie, des faux actifs et des fausses dettes, nous affronterons le plus grand choc de l'histoire financière.

UN DEMI-SIÈCLE DE VIE ACTIVE

J'ai eu la chance de vivre la moitié de la plus remarquable période de l'économie mondiale depuis la création de la Fed en 1913.

En 2019 j’ai fêté mes 50 ans de vie active. Il est fascinant de penser que la plupart des gens que je rencontre dans mon travail n'étaient pas nés quand j'ai commencé à travailler. J’ai évidemment beaucoup de chance d’être en bonne santé et d'avoir un cerveau qui fonctionne, bien que certains sceptiques puissent en douter !

Travailler avec des personnes plus jeunes est incroyablement stimulant. Je suis né à la fin de la Seconde Guerre mondiale et j'ai eu la chance de ne pas connaître la guerre, ni même la dépression. Les années 1950-1960 ont été marquées par une très haute qualité de vie tant sur les plans moral et éthique qu’économique. À cette époque, la croissance économique a été atteinte grâce à un travail acharné, à de solides valeurs morales et sans financement excessif de la dette ou création monétaire. C’était une période où l'ordre public régnait en Europe et où on ne craignait pas la criminalité ou la violence.

EN 1971, SEULS LES CHINOIS ONT VU LE COMMENCEMENT DE LA FIN

Mais le 15 août 1971 allait tout changer, même si à l'époque personne - à l'exception des Chinois - ne l'a compris.

En août 1971, voici ce que déclarait en Chine le Quotidien du peuple:

"Ces mesures impopulaires reflètent la gravité de la crise économique américaine et la décadence et le déclin de tout le système capitaliste."

Le journal continuait en affirmant que ces mesures "marquent l’effondrement du système monétaire capitaliste soutenu par le dollar américain" et que "La nouvelle politique économique de Nixon ne pourra pas sortir les États-Unis de la crise financière et économique."

"Cette politique vise à escroquer les travailleurs américains et à déplacer l’aggravation de la crise économique financière et monétaire américaine vers d’autres pays."

Il est remarquable que les Chinois aient été si clairvoyants dès 1971. Malgré les bouleversements économiques et politiques, la sagesse chinoise a résisté à l'épreuve du temps. Ils ont vu ce qu'il se préparait à l'époque. Les réserves d'or officielles de la Chine s’élèvent à un peu moins de 2 000 tonnes. Mais selon mes sources, qui ont des liens étroits avec la Chine, ce chiffre ne représente probablement pas plus d'un dixième des avoirs réels en or du pays. Une grande partie de cet or a été volé par les Japonais durant les années 1930 et la Seconde Guerre mondiale. Mais il restait d'importantes quantités dans le pays. Aujourd'hui, la Chine est de loin le plus grand producteur d'or au monde avec une production annuelle de 450 tonnes. On suppose que l’intégralité de la production chinoise est conservée depuis des décennies par le gouvernement.

LA CHINE DÉTIENDRAIT 20 000 TONNES D’OR ET LES ÉTATS-UNIS MOINS DE LA MOITIÉ DE 8 000 TONNES

Des rumeurs circulent selon lesquelles la Chine se préparerait à annoncer un yuan adossé à l'or, soutenu par des réserves d'or dépassant les 20 000 tonnes. Si c’était vrai, cela serait très positif pour le prix de l'or et très négatif pour le dollar américain. Les États-Unis sont censés détenir 8 000 tonnes d'or. Mais ils n'ont pas effectué d'audit physique depuis les années 1950, à l’époque de la présidence d’Eisenhower.

De nombreux experts doutent que les États-Unis détiennent toujours ces 8 000 tonnes. Une grande partie a été louée à des banques d’investissement et se trouve désormais en Chine. Tout ce que détient le gouvernement américain est une reconnaissance de dette d'une banque d'investissement qui risque de ne jamais rendre l'or physique. Une partie de l'or américain a également été vendue en secret. Si la Chine annonce un yuan adossé à l'or, soutenu par 20 000 tonnes d'or ou plus, les États-Unis auront du mal à prouver qu'ils détiennent réellement 8 000 tonnes d'or.

LA FIN DU MARCHÉ HAUSSIER SE RAPPROCHE

Le marché haussier séculaire a été maintenu en vie grâce à une impression monétaire massive, associée à la manipulation financière et verbale des marchés. Il n'est pas facile de tuer un marché haussier séculaire comme celui-là, qui a survécu pendant des siècles. Fondamentalement et techniquement, nous sommes aujourd’hui à la fin de cet incroyable marché haussier. Il se terminera en beauté et sa fin est désormais toute proche. Le marché pourrait atteindre son sommet à n’importe quel moment, entre la seconde moitié de décembre et la première quinzaine de janvier.

Il n’est pas seulement question du marché américain mais de tous les marchés boursiers du monde, y compris le marché britannique qui connaît actuellement une euphorie à court terme suite à la victoire électorale de Boris Johnson. Un certain nombre de signaux techniques, à long et à court terme, pointent vers une imminence de ce sommet. Ce sera la fin non seulement d'un marché haussier qui dure depuis plusieurs décennies, mais probablement aussi d'un sommet de plusieurs siècles. Ce sujet inspirera sans doute de nombreux historiens dans les années à venir.

Le prochain marché baissier séculaire sera à la fois spectaculaire et effrayant. Peu d'investisseurs y sont préparés et au début, la plupart des gens croiront qu'ils seront sauvés par l'impression monétaire des banques centrales. Les investisseurs partiront donc à la "pêche aux points bas". Quiconque achètera les baisses finira en larmes cette fois-ci, car cette stratégie ne fera qu’aggraver les pertes subies par les investisseurs.

Le monde va bientôt assister au déclenchement du marché baissier le plus dramatique de tous les temps. Il pourrait démarrer lentement, mais il s'accélèrera rapidement pour atteindre des creux toujours plus bas, avec les fausses reprises habituelles qui ne manqueront pas d’attirer les investisseurs crédules avant la prochaine dégringolade.

L’OR PRÉPARE SON ENVOLÉE

Lorsque les actions chuteront, les métaux précieux s’envoleront. En 2019, l'or a déjà augmenté de 15 à 20% selon la devise. De plus, l'or a touché de nouveaux sommets dans la plupart des devises, sauf en dollars et en francs suisses. En 2020, l'or atteindra également de nouveaux sommets dans ces deux devises. L'or est monté rapidement jusqu’à début septembre et endure depuis une correction normale, qui se terminera bientôt, au plus tard début janvier. Techniquement, l'or pourrait tomber à 1 425 $ avant de se redresser, même si cela me semble peu probable.

Une fois que les métaux se seront repris, l'argent sera de l'or "boosté" aux stéroïdes. Le ratio or/argent, actuellement à 87, amorcera sa dégringolade pour retomber à 30, son niveau de 2011. Cela signifie que l'argent va grimper trois fois plus vite que l'or. Mais n'oubliez pas que l'argent est extrêmement volatile et que les corrections seront sévères. Donc, si vous avez l'intention d'acheter de l'argent, faites-le maintenant pendant que le ratio or/argent est à un niveau extrême. Sinon, votre risque augmentera significativement lorsque le ratio tombera à 60 ou 50.

Sur les marchés de l'or et de l'argent, les effets combinés d'une demande soutenue, d'une offre très limitée, d'un marché papier sur le point d’exploser et de l’annonce possible par la Chine d’un yuan adossé à l'or conduiront à des gains spectaculaires pour les métaux précieux.

LA PIRE DÉPRESSION MONDIALE DE L’HISTOIRE SE PROFILE

L’année 2020 marquera le début de la pire dépression mondiale que le monde n’ait jamais connue. Ce sera une catastrophe pour tout le monde. Nous pouvons tous nous y préparer financièrement en détenant de l'or et de l'argent physique, qui sont la meilleure assurance possible contre ce qui se trame.

Le monde arrive à la fin d'une période décadente d'argent gratuit, sous l’effet de l’impression monétaire illimitée et de l'expansion du crédit à coût nul. Pourtant, les gens ordinaires n’ont rien vu de tout cela, seuls les riches en ont profité. Les gens normaux héritent seulement d'une dette massive, tant publique que privée, qui ne sera jamais remboursée.

LE MONDE DÉCOUVRIRA BIENTÔT QUE L'EMPEREUR EST NU

L'ère de l'argent gratuit est non seulement révolue, mais malheureusement beaucoup de gens se retrouveront sans emploi, sans allocations, sans retraite et sans protection des gouvernements. Jusqu'à présent, la plupart des gouvernements s’en sont tirés en imprimant de la fausse monnaie sans valeur. Mais cette fois-ci, un petit garçon va crier "l'empereur est tout nu" et le monde réalisera que le prochain tour d'impression monétaire ne vaudra RIEN et n'aura aucun effet.

Alors que le monde s’avance vers une période difficile, certaines choses gratuites nous offriront la meilleure protection non financière contre les événements à venir.

Je pense ici à la famille, aux amis, à la nature, aux livres ou à la musique, des choses presque toutes gratuites, qui nous procurent un immense plaisir et seront essentielles pour survivre. Les humains possèdent une incroyable capacité de survie s'ils se rassemblent en petits groupes, en famille et entre amis, et qu'ils s'entraident mutuellement.