La Chine détient l'or et établira les règles

Publié par Egon Von Greyerz | 6 mai 2019 | Articles 1930

L'or est l'assurance ultime contre un système financier en faillite, un système politique corrompu et un système monétaire pourri. Mais la propagande officielle, combinée à l'avidité des gens, fait que pratiquement personne ne comprend la nécessité de s'assurer contre ces risques. De plus, les investisseurs sont convaincus que les actions monteront éternellement et que la performance du Dow Jones depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale (x147) se poursuivra. Peu de gens comprennent que la hausse exponentielle des actions est totalement dépendante d'une expansion tout aussi exponentielle de l'impression monétaire et du crédit, mais aussi des rachats d'actions.

Cela dit, acquérir une assurance sous forme d'or ne suffit pas, il est également essentiel d'assurer cette assurance. La plupart des gens qui détiennent une assurance sous forme de cash, de bijoux ou d'or, la conservent dans un coffre-fort à domicile, dans un coffre-fort en banque ou la cachent.

Ne gardez pas d'objets de valeur à domicile

Toutes ces méthodes ne sont pas sûres et donc insuffisantes. Vous ne devriez jamais avoir plus d'objets de valeur à votre domicile que ce que vous êtes prêt à perdre. Les cambrioleurs bien informés n’attendront pas que vous soyez absent pour entrer dans votre maison. Ils préfèreront venir quand vous êtes là, pour pouvoir menacer votre famille si vous ne dites pas où sont cachés vos objets de valeur. Beaucoup de gens se croient malin en ayant deux coffres-forts : l'un facile à trouver avec quelques objets sans importance et du cash, puis un autre mieux dissimulé avec la plupart des objets de valeur. Les cambrioleurs professionnels en sont conscients et vous menaceront jusqu'à découvrir le deuxième coffre-fort.

Même si vous avez une cachette très sûre, rappelez-vous que les gens ne savent pas garder un secret. Il y a quelques années, un sondage paru dans le Daily Mail demandait combien de temps une femme pouvait garder un secret... 23 minutes ! L'enquête n'incluait pas les hommes, mais le résultat aurait probablement été similaire. Ne gardez donc pas d'objets de grande valeur à votre domicile. Un autre problème est que la plupart des assureurs ne couvrent pas les importantes sommes d’argent ou certains objets. Et s'ils le font, la prime est très élevée.

 

 

Cambriolage d'une banque à Bâle - la banque n'est pas responsable des pertes

Beaucoup de gens croient que les coffres-forts bancaires sont sûrs. Mais ce n'est pas le cas. Tout d'abord, il y a régulièrement des vols. L'année dernière, c'est arrivé à une grande banque suisse, la Raiffeisen à Bâle. Des cambrioleurs sont entrés par effraction dans la chambre forte et ont ouvert 20 boîtes, sans laisser de traces. De l'or, des pièces de monnaie, des bijoux et du cash ont été volés. La politique de la banque est très claire : elle n'est pas responsable du contenu des boîtes. Très souvent, le contenu n'est pas déclaré et il n’y a pas d'inventaire. De plus, le contenu n'est quasiment jamais assuré. Les compagnies d'assurance n'assurent pas le contenu d'un coffre étant donné qu’il ne peut être vérifié. La Banque n’aurait payé que sur présentation d'un reçu du contenu, que personne ne possédait. La ligne officielle de la Banque Raiffeisen est : "L'assurance du contenu du coffre est la responsabilité du client. C'est la norme dans l'industrie."

Voilà donc. Si vous gardez des objets de valeur dans un coffre-fort en banque, c'est à vos risques et périls !

Vol à HATTON GARDEN

De plus, de nombreuses sociétés privées de stockage ont une sécurité médiocre. En 2015, un vol a eu lieu à la Hatton Garden Safe Deposit Company. Hatton Garden est un quartier de bijoutiers bien connu dans le centre de Londres. Les cambrioleurs professionnels ont réussi à pénétrer par effraction dans le bâtiment pendant un week-end de vacances, à désactiver l'alarme et à accéder à la salle des coffres en descendant en rappel dans une cage d'ascenseur. Ils ont percé la porte du coffre-fort, puis vidé 60-70 boîtes pour repartir avec plus de 35 millions de livres sterling d'objets de valeur. Ils ont été arrêtés un peu plus tard. Un film intitulé King of Thieves, mettant en vedette Michael Caine, est inspiré de ce vol.

À noter que la plupart des bijoux dérobés n'étaient pas assurés.

 

 

Le gouvernement américain s'introduit aussi dans les coffres-forts

Mais il n'y a pas que les criminels lambdas qui s'introduisent par effraction dans les coffres-forts. Le gouvernement américain est connu pour ouvrir et confisquer le contenu des coffres-forts. Il leur suffit d'une ordonnance du tribunal. Lors de la prochaine crise financière, le contenu d'un coffre-fort en banque pourrait facilement être saisi dans le cadre d'une procédure de renflouement interne (bail-in).

Je déconseille les coffres-forts bancaires, et ce dans n'importe quel pays, même en Suisse. En principe, le contenu d’un coffre bancaire n'appartiennent pas à la banque. Mais en cas de renflouement interne, les règles pourraient changer. De même, en cas d'effondrement systémique du système financier ou de fermeture prolongée, les clients des banques pourraient ne pas avoir accès à leur coffre pendant une très longue période, voire plusieurs années.

Gardez vos métaux précieux dans un coffre-fort privé avec assurance

Les métaux précieux, comme l'or et l'argent, doivent être conservés dans des coffres-forts privés sécurisés, dans un pays sûr comme la Suisse ou Singapour, et en dehors du système bancaire. L’assurance d’une compagnie de premier ordre est essentielle. L'assurance doit également couvrir contre le vol du personnel, ce qui n'est pas toujours le cas.

Rappelez-vous que dans un coffre-fort bancaire, il n'y a pas d'assurance et comme expliqué ci-dessus, la banque n'assume aucune responsabilité.

 

 

Aucune banque centrale occidentale n'achète de l'or

Les banques centrales ont acheté des quantités importantes d'or en 2018, au total 651 tonnes, un record depuis 50 ans. Les journalistes paresseux se contentent de retranscrire des communiqués de presse. Il reste peu de journalistes capables d'analyser les événements et d'en tirer des conclusions intelligentes. Ils se contentent de lire un communiqué de presse et de le copier dans le journal, ou de le diffuser à la télévision.

La vraie nouvelle n’est pas que les banques centrales ont acheté de l'or. L'important est de savoir QUI l'a fait.​ Les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne ou un autre grand pays occidental ont-ils accumulé de l’or ? Bien sûr que non. Les banques centrales qui ont acheté de l'or sont celles qui comprennent que le système politique et financier occidental est sur le point de s’effondrer. C'est pourquoi la Russie a accumulé 274 t, la Turquie 51 t, le Kazakhstan 50 t, l'Inde 40 t, la Mongolie 22 t et l'Irak 7 t. Quelques pays d'Europe de l'Est ont acheté de l'or, comme la Pologne (26 t) et la Hongrie, qui a multiplié ses réserves par dix pour atteindre 32 t. La Hongrie et la Pologne sont critiques à l'égard de l'UE. Ils sont conscients que la BCE et l'euro ont peu de chances de survivre. Mais ces deux pays devront certainement acheter beaucoup plus d'or pour se protéger contre les risques à venir.

La Russie comprend l'or

La Russie sait que le système financier occidental est en faillite et continue d'accumuler d'importantes quantités de métal précieux. En parallèle, le pays a liquidé tous ses bons du Trésor américain. Depuis le début de la grande crise financière en 2006, la Russie a acheté environ 1 800 t. C'est officiellement plus que toute autre banque centrale.

 

 

La Hongrie a justifié la multiplication par 10 de ses réserves par "le rôle de l'or en tant que couverture contre les futurs changements structurels du système financier international, ainsi que son absence de risque de contrepartie." Viktor Orban, le Premier ministre hongrois, est l'un des rares hommes d'État qui ose critiquer ouvertement l'UE et l'élite bruxelloise.

La Chine détient-elle 30 000 tonnes ?

La Chine a annoncé une augmentation de ses réserves d'or de seulement 10 t. La Chine communique rarement sur ses réserves d'or, qui s’élèvent officiellement à 1 852 tonnes. La Chine est le premier producteur mondial avec 400 t en 2018. Aucune part de la production chinoise ne quitte le pays et on peut raisonnablement supposer que la totalité de cette production est absorbée par l'État, même si cela n’apparait pas dans les chiffres officiels. En comptant les réserves accumulées par la Chine tout au long de son histoire, ses avoirs totaux en or dépassent probablement les 30 000 tonnes. Alasdair Macleod, par exemple, estime que la Chine a accumulé 25 000 t entre 1983 et 2002 et qu'elle détenait déjà de grosses réserves avant 1983.

 

 

Les 8 100 tonnes d’or des américains ont probablement disparu et une grande partie se trouve en Chine

Les États-Unis ont officiellement 8 100 tonnes. Mais la plus grande partie de cet or a été loué ou vendu secrètement. La Chine a acheté une grande partie de l'or américain via le LBMA à Londres. Lorsque la Chine divulguera le montant réel de ses avoirs en or, disons plus de 30 000 t, et qu'elle adossera éventuellement le renminbi à l'or, le dollar disparaîtra dans un trou noir car les États-Unis ne seront pas en mesure de prouver qu'ils ont encore les 8 100 t d'or qu’ils prétendent avoir.

N'oubliez pas la Règle d'or : celui qui a l'or fait les règles !


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Egon Von Greyerz  Membre du conseil d'administration de Or.fr - Fondateur MAM

   

Mes articles Site web


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits