Depuis 2011, il a été vérifié, mois après mois, que le logiciel de trading des bullion banks pour l'argent, est basé sur les faisceaux de Fibonacci.

Chaque fois qu’un faisceau-résistance, issu du sommet, est cassé, l'argent ne peut pas monter durablement s’il n’y a pas un pull-back dessus, pour vérifier que ce faisceau est devenu support.

Les bullion banks ont pu jouer à faire durer ces pull-backs pendant des semaines, voire des mois, comme cela a été le cas au premier semestre 2019.

 

 

Si nous faisons un gros plan sur les quatre derniers mois, il y a bien eu un pull-back sur chacun des faisceaux traversés et ce mouvement a été fait très rapidement.

La baisse depuis le point haut du 4 septembre avait comme objectif un pull-back sur le faisceau cassé à la hausse mi-août.

 

 

La Moyenne Mobile à 50 Mois a servi de résistance pendant plusieurs années, il est donc attendu de faire un pull-back dessus. En mensuel, cette MM50M est à 16,35 $.

En quotidien, la MM100D, se confond avec le support de cette jambe de hausse, en vert ci-dessus. Elle est à environ 16,34 $.

J’aurais donc eu tendance à espérer une consolidation à ce niveau, mais si elle a lieu, cela pourrait se passer en flash-trading sans affecter le fixing officiel. En clair, si vous attendez ce point bas pour acheter, vous pourriez n’en tirer aucun bénéfice. En cas de baisse-éclair, les cours reviendraient très rapidement vers 18 $.

Quand on regarde la bougie de la première semaine d'octobre, on constate qu’il y a une force très puissante à l’achat.

Il est très intéressant de rapprocher les données de l’argent en 1972 et celles de 2019.

Le point haut du 5 septembre 1972 était à 1,95 $ contre 19,6 $ le 4 septembre 2019. Le point bas du 27 septembre 1972 était à 1,69 $, contre 16,9 $ le 30 septembre et le 1er octobre 2019.

Il y a une reproduction parfaite des cours, presque au jour près, entre 1972 et 2019. Le pouvoir d’achat du dollar a juste été divisé par DIX.

L’objectif de l’argent reste 21 $ l’once, qui devrait être atteint dans les tous premiers jours de janvier. Lorsque ces 21 $ seront cassés, il y a aura sans doute un short-squeeze, amenant une hausse panique de quelques jours, qui pourrait amener les cours vers 26 $ autour de fin février 2020. À la suite de quoi, nous devrions assister à un pull-back sur ce niveau de 21 $.

La cible suivante sera le niveau de 31-34 $ de Fibonacci, qui devrait être touchée au milieu de l’été 2020, mais cette résistance ne pourrait céder qu’à la fin de l’année. Au-delà, cela devrait être excitant à vivre.

Corrélation entre l'argent et le sucre

Je surveille régulièrement le graphique du sucre, parce qu’il y a une corrélation évidente entre les cours du sucre et de l’argent.

Les prix du sucre sont extrêmement volatiles et amplifient les mouvements du pétrole et des métaux précieux, ou à l’inverse la spéculation contre le dollar.

Si vous pensez que l'argent doit s’envoler, vérifiez que le sucre est prêt pour un violent rallye haussier.

 

 

Le 23 juillet, j’écrivais à mes abonnés : "Graphiquement, les cours hebdomadaires viennent de prendre leur 3ème appui sur le support de ce triangle. Si le support tient, nous devrions avoir une sortie des cours par le haut vers la fin de l’été."

Le 2 janvier 1967, le point bas du sucre a été fait à 0,01 $ la livre. Le point haut du 18 novembre 1974 a été fait à 0,65 $ la livre. Les cours ont été multipliés par 65.

 

 

Le 20 août 2019, le point bas a été fait à 0,10 $ la livre. Notez que comme pour l’argent, son prix a été multiplié exactement par 10 par rapport aux années 70.

Comme l'argent, le Sucre vient de démarrer un rallye haussier

Après un rapide pull-back sur la MM50D, le sucre s’envole à la hausse de 10% en deux jours. Une fois que le pull-back sur la résistance aura été fait, la première cible à court terme est 14,65 $ et probablement 15,16 $ qui correspond à la MM200M…

Si le rallye du sucre suit celui de l’argent, ou l'inverse, jusqu’à la fin de 2021, il y a beaucoup de marge à la hausse.

 

 

Si vous attendez une forte hausse de l'argent, regardez les cours du sucre. Ils sont intimement liés et le sucre amplifie les mouvements de l’argent-métal, parce que les hedge funds en jouent pour bénéficier de sa volatilité exacerbée.

Ce mois-ci, le sucre a confirmé que l’argent est sur le point de faire une très forte jambe de hausse.