Humpty Dumpty assis sur un mur,
Humpty Dumpty se cassa la figure,
Tous les chevaux et soldats du roi
Ne purent le remettre à l'endroit !

 

Comment détruire le système financier mondial ? Apparemment, nous savons comment faire puisque le système est déjà cassé par les dettes, les déficits, les faux marchés et le faux argent.

Comme Humpty Dumpty, le système s'est cassé la figure. Mais certains croient encore que tout cela n'est qu'un conte de fées avec une fin heureuse. Personne ne veut reconnaître que Humpty est brisé en mille morceaux et impossible à réparer.

PERSONNE NE POURRA REMETTRE HUMPTY SUR PIED

Tous les soldats du roi, représentés par la Fed, les autres banques centrales et les gouvernements, essaient désespérément de remettre Humpty sur pied. Le problème est que la colle qu'ils utilisent n'aura aucun effet. Déjà en 2007-2009, des quantités massives de colle ont été appliquées sous forme d'impression monétaire et de création de crédit illimitée. Un remède appliqué en grande quantité ne sert à rien s'il est de mauvaise qualité.

 

 

Heureusement pour les soldats du roi, personne ne s'est rendu compte qu'ils travaillaient avec du matériel de mauvaise qualité. Les marchés boursiers ne se soucient que de la quantité. Tout est question de quantité ou d'impression massive de monnaie sans valeur. Sinon, pourquoi appeler cela Quantitative Easing (QE) ?

ESCROQUERIES À LA HOCUS POCUS

QE est un de ces mots trompeur, inventé par les pouvoirs en place (TPTB - The Powers That Be), ayant une connotation sérieuse et mystérieuse. Pour nous, simples mortels, cela devrait être appelé "impression monétaire". C'est exactement ce dont il s'agit ! Mais apparemment "impression monétaire" est trop vulgaire, alors la Fed & Cie préfèrent utiliser un joli mot incompréhensible. Mais un QE, ce n'est rien d'autre qu'imprimer des billets en grande quantité.

La colle censée réparer le système financier est fausse. Les chevaux et les soldats du roi n'ont aucune chance de remettre le système sur pied.

Un monde habitué à une augmentation du niveau de vie basée sur l'endettement et la fausse monnaie est bercé dans l'illusion que cela suffit à créer de la richesse. Un monde artificiel et un système financier illusoire ne peuvent pas survivre sans créer des valeurs réelles basées sur le travail, avec la production de biens et de services. La magie financière et l'argent de pacotille ne permettront jamais de créer une prospérité durable.

UN SYSTÈME ABASOURDI QUI A CREUSÉ SA PROPRE TOMBE

Certains ont compris que tout cela débouchera sur la création illimitée de dettes et de fausse monnaie. C'est le seul remède possible pour un système totalement ébranlé qui creuse sa propre tombe depuis des années.

C'est dans cette tombe que Humpty s'est cassé la figure. Les soldats du roi pensent qu'ils peuvent le sauver, mais cette fois, cela ne marchera pas.

LE FORUM ÉCONOMIQUE MONDIAL PLANIFIE LE GRAND RESET

Les pouvoirs en place cherchent désespérément des solutions. Par exemple, le FEM (Forum économique mondial) de Davos a appellé le prochain Forum prévu début 2021, "Le Grand Reset".

Les partenaires stratégiques du FEM participeront à un certain nombre de programmes à partir desquels ils ont l'intention d'orchestrer le Grand Reset. Ces programmes visent à "façonner l'avenir de : la technologie, la blockchain, la nouvelle économie et société, la consommation future, l'économie le numérique, les systèmes financiers et monétaires, le commerce, les villes et infrastructures, l'énergie, les médias et la culture, etc."

Il semblent avoir l'intention de tout contrôler.

Les membres sont des banquiers centraux, des banquiers d'affaires, des industriels (dont Bill Gates), le directeur général du FMI, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, Mark Carney, ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre, etc..

Le FEM prépare la quatrième révolution industrielle (4RI) qui "ne laissera aucun aspect de la société mondiale inchangé".

L'ANNÉE 1984 D'ORWELL est là

Tout cela est assez effrayant, mais c'est clairement le but. Non seulement l'année 1984 de George Orwell approche à grande vitesse, mais elle devient aussi de plus en plus réaliste.

Il n'y a qu'un seul problème majeur. Quelle que soit la magie et la quantité de colle appliquée par les pouvoirs en place, il est impossible de réparer un système totalement cassé. Le monde est arrivé au bout du chemin et aura besoin d'une remise à zéro (reset).

Même si les pouvoirs tentent une réinitialisation ordonnée avec des moratoires sur la dette et une nouvelle monnaie de réserve artificielle comme le crypto-dollar, la supercherie sera de courte durée.

UNE RÉINITIALISATION DÉSORDONNÉE

La véritable réinitialisation, qui sera désordonnée, aura inévitablement lieu par la suite. Cela impliquera une implosion du système financier, y compris des marchés de la dette, des actions et de l'immobilier. Malheureusement, Humpty sera totalement enseveli sous les décombres de cet effondrement.

Comme je l'ai souligné à maintes reprises, le monde pourra enregistrer une croissance réelle uniquement dans un système qui aura éliminé cette méga-dette impossible à rembourser. Les faux marchés en bulle et la fausse monnaie devront également imploser.

La transition vers un nouveau système sera évidemment douloureuse, mais absolument nécessaire.

Un monde interconnecté extrêmement dangereux

Avant d’en arriver là, nous verrons encore plus d’impression monétaire illimitée. Cela a déjà commencé, mais n'est que le début. Le problème avec un système financier mondial est que personne ne peut passer au travers. Tout est interconnecté et imbriqué. Un grave problème dans une banque à Hong Kong aura un impact instantané à l'international et affectera en quelques minutes l’ensemble du système financier.

Prenons l’exemple de Deutsche Bank (DB), que plusieurs observateurs s’attendent à voir s'effondrer depuis plusieurs années. Ses fonds propres s'élèvent à 57 milliards €, ce qui représente à peine 4% de son bilan total. De surcroît, son exposition brute aux produits dérivés s’élève à 44 000 milliards €. La capitalisation boursière de la banque allemande n’est que 18 milliards €, soit bien en dessous de ses fonds propres. Le marché ne croit manifestement pas que la valeur liquidative soit réelle.

Une perte de 5% sur créances irrécupérables ou une perte de 0,13% sur les produits dérivés suffirait à anéantir Deutsche Bank. Il serait surprenant que les pertes sur le portefeuille de créances soient inférieures à 25% ou que les pertes sur les produits dérivés soient inférieures à 5%. Néanmoins, des pertes de cette ampleur engendreraient la faillite de Deutsche Bank.

Les produits dérivés - Une bombe ATOMIQUE

Les produits dérivés sont une bombe atomique. Lorsqu’une contrepartie fera défaut, la bulle de plus 1,5 quadrillions $ éclatera d’un seul coup.

Dans un système financier mondial chancelant où chaque entité est sous-capitalisée, il suffira de peu pour que tout s'écroule violemment. Ce scénario est probable au cours des prochaines années.

Cela nous ramène à l’or qui s'érige comme la Grande Résistance contre l’effondrement de Humpty ou du système financier.

Ce n’est pas un hasard si l’or est l’unique monnaie à avoir survécu à toutes les crises financières de l’histoire. Depuis 5 000 ans, il n’y a pas eu de remplaçant permanent pour l’or. Et quelles que soient les alternatives proposées par les gouvernements et les banquiers centraux pour résoudre la crise actuelle, elles ne pourront jamais remplacer la monnaie naturelle. L’or est une monnaie éternelle et surtout, l’unique monnaie de réserve qui a résisté à l’épreuve du temps.