Les marchés sont globalement toujours en hausse, mais des signes inquiétants pointent le bout de leurs nez : les nouveaux variants du COVID-19, mais aussi la situation étrange de l’emploi, avec un nombre de chômeurs élevé et un contexte qui incite les gens à s'en passer du fait de l'abondance d'aides fournies. Enfin, l’inflation plane au dessus de nos têtes et pourrait venir grignoter lentement mais sûrement les marchés. Nous vivons décidément une période bien instable. Quels sont les facteurs fondamentaux qui se dégradent de façon inquiétante après plusieurs mois d’accalmie sur les marchés ? À quoi faut-il s'attendre sur les marchés ? En cas de reprise significative de l'épidémie, les banques centrales devront-elles à nouveau imprimer à tour de bras ? Est-il encore possible d'user de ces politiques de sauvetage sans mettre en péril le socle de nos économies ? Ces temps qui courent n'augurent rien de bon, mais avec de la détermination et un sens pratique, il est toujours possible de préserver son patrimoine. Soyons alerte et pragmatique.