2021 est définitivement une année de basculement entre l’Occident et l’Asie. Les États-Unis votent un plan de 2 000 Mds $ et, dans le même temps, la Fed déclare qu’il faut dépasser les peurs inflationnistes héritées des années 1970. Joe Biden et Jay Powell ont décidé de changer de doctrine économique. Ce tournant historique, avec la mort du modèle déflationniste et le retour de l'inflation, est peut-être annonciateur d'un retour de la croissance aux États-Unis et en Europe. Que laisse présager un tel retournement ? Quelle incidence cette politique va-t-elle avoir sur la gestion de la crise et sur les entreprises ? Qu'en est-il de notre épargne ?

De son côté, la Chine évolue rapidement et creuse l’écart en prenant la voie de la rigueur monétaire. La Chine veut un yuan stable et crédible pour devenir le pilier de sa zone d’influence en Asie et chasser le dollar des échanges entre pays asiatiques. Si le déclin du dollar se poursuit, le yuan deviendra, de facto, une valeur refuge en tant que nouvelle monnaie de référence.

Le retour de l'inflation devra s'accompagner de changement de position dans les portefeuilles financiers. Les métaux précieux seront-ils le rempart ? Quelles devises étrangères privilégiées pour se couvrir contre l'inflation ?