Les demandes de livraison d’hier s’élèvent à près de 30 millions d’onces (910 tonnes), c’est l’un des 5 plus grands nombres de livraison depuis 2000. Ces 20 derniers jours, ce nombre de demandes s’élève à 42 millions d’onces (près de 1 200 tonnes), ce qui représente 5 fois le volume de la dernière ruée sur l’Argent (celle de 2010) !

 

 

Dès la fin de l’échéance du contrat Mars, c’est le contrat suivant qui prend la relève sur les futures et comme c’est souvent le cas dans ce genre de situation, le prix du “spot” Argent recule techniquement car c’est l’échéance suivante qui côte sur le marché des futures. Le marché “papier”, est, cette fin de semaine encore plus déconnecté du marché physique, il y a même une forte Backwardation entre le prix du spot et le prix de ce contrat future, ce qui implique une forte tension sur le physique.

Le même phénomène se produit sur l’or : il y a près de $10 de différence entre le prix du spot et le prix du contrat future avril ce matin. Le mois prochain risque d’être très tendu sur le Comex. On commence ce mois de livraison avec des stocks déjà bien bas, 250 000 onces d’or (7 tonnes) ont quitté le Comex hier, ce qui porte la quantité totale de ces 20 derniers jours à à 3.9 millions d’oz (110 tonnes), c’est le triple de 2005 et le mois d’avril risque de nous donner un chiffre encore plus important !

 

 

Depuis 1 an, le Comex est devenu un centre de livraison d’or physique, ce qui n’était pas prévu dans la mise en place de ce marché dérivé. La quantité d’or délivrée sur le Comex depuis 1 an est en phase de représenter tout ce qui reste dans les stocks du marché :

 

 

Avril est un mois de livraison pour l’or. Il reste encore pas mal de temps avant que l’open interest ne soit “travaillé” par les Bullion banks. Ce premier jour apporte déjà une surprise, un bloc de 4116 contrats transformés en EFP (Exchange for Physical). Un participant commence déjà à retirer de l’or du marché alors qu’on n’a même pas encore commencé le mois de mars !

Cette ruée sur le physique est comme on l’a vue, déconnectée du marché papier. Il y a vraiment deux marchés distincts. On l’a suffisamment expliqué dans nos billets, c’est encore plus vrai sur le marché de l’Argent : lorsque 4 banques détiennent plus de 50% des positions vendeuses et que les autres positions vendeuses sont détenues par des établissements financiers qui sont longs en position nette, c’est mathématique, ces banques sont le marché et déterminent le cours.

Cette dernière semaine nous a permis de vérifier à nouveau l’empreinte de ces Bullion Banks sur le cours de l’Argent. Mardi dernier, à quelques heures de l’expiration des contrats d’option sur l’Argent, une main invisible a vendu l’équivalent en quelques secondes quasiment $800 millions de contrats futures. Ce n’est certainement pas un vendeur qui veut liquider ses positions au meilleur prix. Il n’aurait pas choisi une heure où le marché est aussi peu liquide. Non, l’intention de cette vente est de faire plonger le contrat future sous $28 pour que les Call $28 soient “out of the money”.

 

 

Ce type de manipulation est hélas monnaie courante sur le marché des métaux précieux. C’était même beaucoup plus intense entre 2008 et 2011.

Le cours de l'argent qui recule désormais depuis le début de l’année ne prend bien entendu pas en compte le squeeze mis en place par la communauté r\wallstreetsilver. Ce mois-ci, par exemple, PSLV a encore ajouté 31 millions d’oz, c’est 880 tonnes).

Les derniers acheteurs de physique ont des raisons d’être frustrés qu’une telle ruée n’ai finalement pas provoqué de hausse des cours (au contraire !), ils commencent seulement à comprendre que la demande physique ne dicte en rien les cours de l’Argent qui sont entièrement contrôlés par les marchés dérivés des futures.

Cette frustration ne fait que renforcer cette communauté dans son combat pour un système plus juste de fixation des prix des métaux précieux. Ce scénario était malheureusement à prévoir, les bullion banks ont un intérêt quasi vital d’arrêter cette spéculation sur les métaux, maintenant. J’ai bien peur pour elles que l’action que nous avons vécu cette semaine va plutôt avoir un effet inverse et que ce mouvement n’est pas prêt de s’arrêter. Les effets de ces "flushs" ne sont pas les mêmes qu’en 2011. On ne sent pas le désespoir classique des Silver bugs dans une telle “attaque” en fin d’échéance. La capacité de résilience et d’organisation de cette nouvelle génération me surprend chaque jour. Non, décidément, ces WallStreetSilvers ne ressemblent pas aux vieux Silver bugs de 2011 !

L’idée qu’ils ont est de continuer leurs achats d’argent afin d’assécher le marché physique et pousser le Comex à baser ses transactions sur un collatéral de plus en plus réduit, et transformer ainsi ce marché en un acteur insignifiant pour la détermination du prix du métal.

La prochaine échéance est en mai, le Comex repart avec un stock réduit quasiment de moitié, avec un open interest encore plus important que celui de mars. Comme je l’écrivais il y a deux semaines les WallStreetSilvers connaissent bien le système, ils veulent mettre une tension supplémentaire sur l’échéance de livraison suivante dans le calendrier du Comex. L’idée est bien ici d’augmenter progressivement la pression sur les capacités du Comex à livrer du physique, en rendant la tâche de plus en plus difficile d’une échéance à l’autre. Ils ont choisi l’argent car ce métal est plus sensible à ce type d’opérations.

Et l’on comprend que dans une telle situation de tension sur le physique, les “bombardements” sur le marché papier sont de plus en plus intenses : il y a de moins en moins de collatéral pour le contrôle du marché papier, un effet de levier de plus en plus important est automatiquement créé, ce qui amène de plus en plus de volatilité sur les échanges de ce marché. On est bien loin de la mission première du marché des futures qui était consacrée à des assurances de couvertures pour les producteurs et qui s’est transformée en un véritable casino.

Cette situation ne profite ni aux industries minières, ni aux investisseurs du secteur. Ces derniers ont décidé d’en finir avec ce système. Cela prendra le temps qu’il faudra, les WallStreetSilver ont compris que la tâche serait longue, la semaine qui vient de s’écouler vient de leur montrer la difficulté de la tâche. Mais leur but est bien de revenir à un véritable système de fixation des prix des métaux et de réduire le Comex à un marché insignifiant. Les autorités de marché n’ont pas sanctionné suffisamment les spoofings et autres manipulations des banques quand il fallait le faire. La solution, selon eux, passera par un run sur les métaux.

Et parmi ces métaux, il en existe un autre qui intéresse désormais tout particulièrement la communauté r/WallstreetSilver

Ce métal est, comme l’Argent, dans une situation de stock très tendu et sous “contrôle” des mêmes banques :

 

 

Ce métal, c’est le platine. Et justement, le mois d’avril est un mois de livraison pour ce métal sur le Comex.

Graphiquement, le platine a démarré une correction significative, ce qui devrait amener pas mal d’acheteurs à la fin de cette correction.