La stratégie des WallStreetSilver se concentre ce mois-ci sur l’Argent physique car il ne reste que 12 jours de trading avant les premières demandes de livraison sur le marché des futures (le Comex). Le nombre de contrats ouverts (open interest) sur ce marché est à ce jour de 182 000 contrats (chaque contrat représente 5000 onces) soit 913 millions d’onces, à peu près 25 000 tonnes d’Argent physique.

Rappelons que le stock disponible sur le Comex est de 400 millions d’onces. C’est deux fois moins que ce que représente le nombre de contrats ouverts…

Et encore… le stock officiellement disponible est certainement bien plus réduit. Comme nous l’avons déjà vu, ce stock est divisé en deux catégories, “Registered” et “Eligible”. Comme ce stock n’est pas audité, on est obligé de se fier aux chiffres donnés sans vraiment savoir comment l’Argent physique est basculé d’une catégorie à l’autre.

Dans le cas d’un run sur le Comex, la communauté Reddit anticipe que l’Argent dans l’une de ces deux catégories ne pourra pas servir à la livraison en physique des contrats de mars.

Suivant les calculs, le rapport Stock disponible / Argent sous contrat future se situe dans le meilleur des cas uniquement entre 20 et 30%.

Durant les 12 prochains jours, on va donc scruter l’évolution de ces contrats qui représenterait au mieux entre 4 et 5 fois le stock d’argent disponible sur le Comex.

Traditionnellement, la plupart de ces contrats seront “rollé” vers l’échéance suivante, sans demande de livraison. Une telle situation déséquilibrée entre nombre de contrats ouverts et stock disponible s’est déjà produite dans le passé.

L’épisode du SilverShortSqueeze est néanmoins un élément nouveau. Les tensions sur la demande physique ainsi que les mises en garde données par l’émetteur du tracker SLV ont changé la donne.

Le Comex vient d’ailleurs de doubler la limite de livraison maximale (elle passe de 1500 à 3000 contrats), pour permettre à tout participant de demander ainsi la livraison de 425 tonnes d’Argent. Cela permettrait à quelques institutions de mettre de l’Argent physique à l’abris d’un run.

Il faut s’attendre à beaucoup de volatilité dans les jours qui viennent et en particulier les 3 jours précédant le 26 février : on rappelle que sur le marché des futures, avant l’échéance de demande de livraison, ceux qui reportent leur contrat d’une échéance à l’autre le font en deux temps : d’abord une vente du contrat puis un achat à bon compte du contrat de l’échéance suivante. De plus, si l’Open Interest est trop haut avant cette date, des augmentations de marges peuvent contraindre de nombreux spéculateurs à devoir vendre leurs positions, cela s’est déjà pratiqué dans le passé.

Les quantités d’argent réellement demandées en livraison ne seront connues qu’au dernier moment. Mais pas d’emballement : si le nombre d’argent physique demandé en livraison excède le stock disponible, cela ne voudra pas forcément dire que le Comex est en défaut. Il existe ensuite pas mal d’outils pour négocier certains “cash settlements”, ou décaler certaines livraisons et gagner du temps. Si on se réfère aux dernières crises de ce marché, on peut estimer que 20 000 contrats (sur les 188 000 ouverts) demandant livraison seraient un réel problème pour le Comex qui aurait alors jusqu’au 31 mars pour honorer ces demandes, sans cela, le marché des futures serait officiellement en défaut à cette date car le Comex est légalement dans l’obligation de prononcer une “delivery failure” par rapport au contrat qu’il ne peut honorer.

Mais n’allons pas trop vite en besogne ! Il n’est pas du tout évident qu’on arrive à ce nombre. Les WallStreetSilvers connaissent bien le système, ils espèrent que ces prochains jours serviront à mettre une tension supplémentaire sur l’échéance de livraison suivante dans le calendrier du Comex. L’idée est bien ici d’augmenter progressivement la pression sur les capacités du Comex à livrer du physique, en rendant la tâche de plus en plus difficile d’une échéance à l’autre.

Le niveau des “Open Interest” est d’ailleurs en train de monter de façon significative sur ces prochaines échéances, ça se voit sur le contrat mai, sur le contrat juillet aussi, qui sont d’habitude plus calmes à cette période de l’année.

En mars, la communauté a déjà prévu de s’occuper du marché de l’or, dont le véritable niveau des stocks sur le Comex interroge (200 millions d’once à ce jour dans chaque catégorie Registered / Eligible). Là aussi, le niveau de l’Open Interest est déjà très haut, c’est déjà trois fois plus que le stock disponible. Là aussi, les demandes de livraison sur le Comex ont été ces derniers mois à des niveaux historiques. Là aussi les stocks s’amenuisent très vite. (Pour illustrer ceci : l’US Mint est dépassée par la demande physique, l'Inde vient d’importer 62 tonnes d’or en Janvier, c’est 72% de plus que l’an dernier…).

Mais pour l’or, ce sera une histoire pour le mois prochain. Dans l’immédiat, les projecteurs sont braqués sur l’Argent physique. Mais les consignes sont déjà passées pour le mois de mars : le SilverShortsqueeze se transformera un GoldShortSqueeze, là aussi pour tester le “bluff” du niveau des stocks du Comex.