Le krach financier de mars a permis à l’argent d'aller faire son pull-back sur la résistance qui vient du sommet de 2011, qui avait été franchie le 18 juin 2019.

Ce pull-back a été fait sur le point de convergence d’un faisceau de résistances obliques, comme le montre le graphique. C’est un point clé MAJEUR.

Le point bas a été fait sur la Moyenne Mobile à 363 Mois (MM363M)… donc sur la MM de 30 ans et 3 mois.

Gertrude Shirk, qui est considérée comme l’une des fondatrice de la Fondation de l’étude des cycles aux États-Unis, avait anticipé le point haut de l’argent de 1980.

Pour elle l’argent connaît des cycles d’amplitudes différentes, 30 ans, 9 ans et 5 ans.

 

Point haut de janvier 1980 // point haut d’avril 2011

Point bas de décembre 1990 // point bas de mars 2020

 

Sur le graphique hebdo, mais aussi en mensuel, on peut constater que le niveau de 20 $ a été âprement défendu en 2019 comme en 2016 et en 2008.

Le passage de ce niveau devrait être abordé dans les heures et jours à venir, alors que différents marchés, dont celui des actions à Wall Street, vont subir une période de fortes turbulences.

Malgré ces péripéties, je considère néanmoins que l’argent a commencé sa forte jambe de hausse qui, dans l’année à venir, le fera dépasser ses plus hauts historiques.

 

 

Souvenez vous de ce graphique Elliottiste datant de début 2019, qui montre que le mouvement de ces 12 dernières années est une répétition, sur une échelle plus grande, du mouvement des années 1997-2011.

C’est le principe des fractales de Mandelbrot.

Le cas échéant, la résistance ayant déjà été vaincue et le pull-back ayant été fait en mars, nous devrions connaitre une poussée directe au-delà du sommet de 2011 à la fin du premier trimestre 2021.

 

 

Ce qui nous ramène à mon graphique réalisé en août 2019, ou je considérais que les cours répliquaient les poussées de l’argent de 1972-1974.

J’anticipais une forte poussée amenant les cours à 65 $ en février et mai 2021.

Ensuite, il y aura une consolidation, qui pourrait être plus courte que dans le cycle précédent, avant la reprise d’une très forte inflation des prix, qui devrait amener l'argent à près de 500$ l’once.

 

 

En réalité, la poussée des prix de l’or et de l’argent attendue entre 2021 et 2023 fait irrésistiblement penser à 1921-1923 et à l’hyperinflation du Deutsche Mark sous la République de Weimar.

Cela nous promet une période difficile à vivre pour l’ensemble de la population, avec une monnaie qui perdra son pouvoir d’achat, engendrant une très grande pauvreté.

Continuez à privilégier l’argent physique réel. Il vous réservera de très heureuses surprises.

Quid de l’or ?

Le krach boursier de mars a entraîné une forte baisse de l’or.

L’or est ensuite remonté rapidement à 1 743 $, avant de faire une consolidation en drapeau.

Ce drapeau a formé un triangle depuis le 9 avril, les cours jouant au ping-pong entre support et résistance obliques convergents.

La résistance a cédé jeudi dernier et les cours sont revenus à 1 780 $ avant de consolider un peu. 

Il y a un potentiel de hausse à 1 850 $ jusqu’à la résistance du mégaphone… si cette figure était jouée…

Il y a toujours plusieurs scénario possibles.

 

 

Le rallye des actions à Wall Street pourrait perdurer, alimenté par les injections monétaires de la Réserve fédérale, et les entreprises pourraient continuer à emprunter quasi-gratuitement pour racheter leurs propres actions. Les compagnies américaines y sont encouragées par le fait que les équipes dirigeantes ont un intéressement sous forme d’options d’achat. Quand les actions montent, les options s’envolent comme des calls, enrichissant les dirigeants de l’entreprise. Si cette politique perdurait, Wall Street se transformerait en Bourse de Caracas, qui monte sans fin vers l’infini et au-delà.

Je ne serais pas surpris que nous assistions à une deuxième forte jambe de baisse à Wall Street dans les jours et semaines à venir.

L’or pourrait brièvement faire une jambe de baisse, comme lors du krach de mi-mars.

Ne vous inquiétez pas pour autant, d’autant moins si vous êtes en or physique.

Une fois ce point bas fait, l’or ira directement battre ses plus hauts historiques et la hausse va continuer jusqu’à des hauteurs qui ne cesseront de surprendre les observateurs.

Il est évident, que la fermeture des mines d’or, d’argent et de cuivre pendant deux mois, devrait avoir des répercussions importantes sur les marchés de l’or et de l’argent-papier. Nous devrions assister à une grande bataille financière dans les semaines à venir. Les métaux précieux en seront les grands vainqueurs.