Afin de diminuer les importations d’or et de monétiser le large stock de métal précieux non exploité, le ministre des finances Arun Jaitley a annoncé, fin février, trois plans, dont des obligations remboursables en or qui porteront un taux d’intérêt fixe.

Le ministre propose d’introduire un plan de monétisation de l’or qui remplacerait le plan actuel de dépôts et de prêts d’or.

« Le nouveau plan permettra aux déposants d’or d'amasser des intérêts sur leurs comptes de métaux précieux et aux joailliers d’obtenir des prêts sur ces comptes. Les banques et les autres négociants d’or pourraient aussi monétiser leur or, » a déclaré M. Jaitley dans son discours sur le budget 2015-16.

L’Inde est un des plus grands consommateurs d’or au monde et importe entre 800 et 1,000 tonnes d’or annuellement.

Même si les réserves d’or de l'Inde sont estimées à plus de 20,000 tonnes, la grande partie de cet or n’est ni transigée, ni monétisée, a indiqué le ministre des finances.

Il propose aussi de développer un actif financier alternatif, une obligation d’or souveraine, comme alternative à l’achat d’or physique.

« Les obligations auront un taux d’intérêt fixe et seront remboursables en cash selon la valeur de l’or au moment du rachat par le détenteur de l'obligation » a-t-il aussi déclaré.

Cela pourrait aider à contenir le déficit commercial et le déficit des comptes courants (CAD, la différence nette entre les entrées et sorties de devises étrangères). Ce déficit des comptes courants avait atteint un sommet de 6,7% du PIB au troisième trimestre 2012-13.

Il a ajouté que le gouvernement commencerait à développer une pièce d’or indienne qui portera le symbole de l’Ashok Chakra.

Cette pièce permettra de réduire la demande pour les pièces émises hors de l’Inde et soutiendra le recyclage de l’or disponible dans le pays, a-t-il ajouté.

Selon l’Economic Survey, le déficit des comptes courants devrait tomber sous 1% lors de la prochaine année fiscale, grâce à la baisse des prix des matières premières à travers le monde, incluant les produits pétroliers.

Les importations d’or en janvier ont décliné à 38 tonnes, alors qu’elles étaient de 142 tonnes en avril 2014. En 2012-13, le pays avait importé 845 tonnes d’or.

La réduction des importations d’or a fait descendre le déficit commercial à $118,37 milliards entre avril et juillet de cette année.