Dans cette nouvelle interview, Richard Détente et Simone Wapler reviennent sur les mécanismes qui ont conduit à une dette qui atteint les 100% du PIB français. Ils s’intéressent aussi au montant colossal du “hors bilan”, une information rarement relatée mais qui a un fort impact sur la dette, et la fait gonfler de 170%. La dette de la France n’est donc pas de 100% du PIB, mais de 300%.

Qui prête l’argent ? Qui va payer la dette ? Avec des taux d’intérêts négatifs, la dette est-elle devenue un actif ? Le montant de la dette, le “principal” colossal, peut-il être remboursé ? Est-il possible de faire faillite avec un taux d’intérêt négatif ? Jamais dans l’histoire une génération n’a payé pour la dette de la génération précédente. Nous pouvons refuser les dettes de nos parents. Mais pourrait-on rembourser sur la durée grâce à l’opportunité offerte par les taux d’intérêts négatifs ? Les débiteurs vont-ils continuer à prêter alors que ces prêts ne rapportent rien ? Comment payer les dividendes, les pensions de retraites ou les rendements ?