Singapour a augmenté ses réserves d'or d'environ 20% au début de l'année, dans le cadre d'une opération confidentielle qui a vu ses avoirs augmenter pour la première fois depuis des décennies.

Les achats d'or, aux alentours de 26,3 tonnes au total, ont été effectués en mai et juin, selon les données du rapport sur les réserves internationales et de liquidité en devises de la Banque centrale de Singapour (MAS). L'opération a été révelée lors de la mise à jour mensuelle des données du Fonds monétaire international (FMI), qui indiquent qu'il s'agit de la première augmentation des réserves d'or de Singapour depuis 2000.

 

 

Selon un porte-parole de la MAS : "Cette augmentation des réserves d'or est le résultat d'efforts continus et permanents de la part de la banque centrale pour s'assurer que le portefeuille de réserves officielles de change (ROC) reste diversifié et résilient aux conditions économiques et de marché. Ce changement est assez modeste par rapport à la taille globale du portefeuille de ROC".

La MAS n'a pas révélé le montant payé pour les lingots d'or, mais au cours actuel, cela représenterait environ 1,5 milliard de dollars américains (2 milliards de dollars singapouriens). Selon les données de la MAS, le total des avoirs en or du pays s'élève désormais à environ 154 tonnes. 

La banque centrale de Singapour a certainement préféré ne pas attirer l'attention sur la quantité d'or détenue dans ses réserves internationales, car cela pourrait inciter les marchés des changes à considérer cet achat comme un renforcement de la position de réserve de la République, et donc exercer une pression à la hausse sur son taux de change, selon M. Ronan Manly, analyste en métaux précieux.

Après un désintérêt durant une grande partie de l'année dernière, les banques centrales ont retrouvé l'appétit pour l'or, principalement en raison des pressions inflationnistes mondiales et des perturbations sur le marché de l'énergie, indique FXStreet dans un rapport du 11 novembre. L'or est considéré comme une protection à long terme contre le risque d'inflation.

Les banques centrales de Serbie, de Hongrie, de Thaïlande, de France, d'Allemagne et du Brésil ont ajouté de l'or à leurs réserves au cours des derniers mois, indique le rapport. La Russie, dont le métal jaune représente plus de 20% de ses réserves internationales, se classe désormais au cinquième rang mondial des plus gros détenteurs d'or.

La forte accumulation d'or par les banques centrales indique que le statut du dollar comme monnaie de réserve mondiale continue de s'effriter.


Source originale: The Straits Times