La London Bullion Market Association (LBMA) a annoncé, jeudi, que Morgan Stanley sera teneur de marché (market maker). Cette nomination souligne le souhait de certaines banques d’ajouter les métaux précieux à leurs opérations pendant que d’autres se retirent de ces marchés à cause des règlementations strictes.

La LBMA confirme que Morgan Stanley & Co International Plc, une filiale de la banque d’investissement américaine, agiront comme market maker sur le marché spot et celui des options dès ce jeudi (17 oct.)

Actuellement, la LBMA compte 13 teneurs de marché agissant dans un, deux ou les trois marchés (spot, options et à terme).

Il y a à peine trois semaines, la LBMA a nommé Citigroup comme market maker sur le marché spot.

Morgan Stanley et Citigroup font figure d’exception, car les autres banques mondiales ont, pour la plupart, réduit leur exposition aux marchés de l’or et de l’argent, sans doute encouragées par la surveillance accrue, par les autorités de régulation en Europe et aux Etats-Unis, de la fixation des prix des métaux précieux depuis les révélations de manipulation du Libor et d'autres taux de référence.

En août, la LBMA a inauguré un nouveau mécanisme électronique de fixation du prix de l’argent, basé sur les enchères et vérifiable. Il est réalisé conjointement par le Chicago Mercantile Exchange, qui fournit la plateforme et l’algorithme, et Thomson Reuters, l’administrateur.

En septembre, la LBMA a officiellement entamé le processus pour trouver un nouvel administrateur et remplacer le mécanisme vieux d’un siècle (le fixing se fait deux fois par jour lors d'une conférence téléphonique réunissant quatre banques) par une solution électronique.