Chaque composante clé de la demande d'argent a augmenté en 2021. La demande globale devrait atteindre un record à 1,029 milliards d'onces et donc dépasser 1 milliard d'onces pour la première fois depuis 2015. De plus, l'investissement en argent physique devrait grimper de 32% en 2021 pour atteindre son plus haut niveau depuis 6 ansselon Philip Newman, directeur général, et Adam Webb, directeur de l'exploitationsminière, chez Metals Focus, lors du webcast de l'Interim Silver Market Review du Silver Institute le 17 novembre.

 

 

La demande industrielle atteindra un nouveau sommet de 524 millions d'onces (Moz). Ce chiffre comprend une hausse de 13% de la demande en en photovoltaïques, qui dépasse les 110 millions d'onces. Ce nouveau sommet illustre le rôle clé de l'argent dans l'économie verte, soutenant en grande partie les 10% de hausse prévue dans l'utilisation de l'argent dans le secteur électrique/électronique. De plus, la demande d'alliage de brasage et pour l'argent destiné à la fabrication de soudure devrait augmenter de 10% en 2021, grâce à la reprise dans les secteurs du logement et de la construction.

• L'investissement dans l'argent physique devrait augmenter de 32% en 2021, à 64 Moz, en glissement annuel, atteignant un sommet de 263 millions d'onces en six ans. La demande américaine en pièces et lingots devrait dépasser les 100 Moz pour la première fois depuis 2015.

• Les produits négociés en Bourse devraient voir leurs avoirs totaux augmenter de 150 Moz en 2021. Par conséquent, les avoirs combinés auront augmenté de 564 Moz au cours des trois dernières années. En 2021 et jusqu'au 10 novembre, les avoirs ont augmenté de 83 Moz, portant le total mondial à 1,15 milliard d'onces, proche du record de 1,21 milliard d'onces atteint le 2 février.

• En 2021, la production minière d'argent devrait augmenter de 6% en glissement annuel pour atteindre 829 Moz. Cette reprise est, en grande partie, le résultat de la capacité de la plupart des mines à fonctionner à plein régime tout au long de l'année, après les arrêts forcés de 2020 dus à la pandémie.