Les banques centrales sont gorgés d'actifs sur les marchés. Elles sont devenues "market dependant" alors que leur rôle est normalement de contrôler l’économie, les cycles économiques, et non les marchés financiers. Par conséquent, elles n'ont plus d'autres choix que de les soutenir, jusqu'à détruire la valeur même de la monnaie. Avec Olivier Delamarche, nous expliquons ce processus.