Avec des coffres presque vides, les banques centrales et les bullion banks commencent à désespérer. Les mouvements dont nous avons été témoins sur le marché papier de l’or avec la récente attaque à la baisse de $50 constituent une autre preuve que les manipulateurs sont désormais dos au mur, car ils n’ont virtuellement plus d’or physique disponible.

Un prix de l’or à la hausse constitue un danger pour les manipulateurs. Car cela entrainerait inévitablement  une demande plus élevée pour de l’or physique, ce qui serait désastreux pour eux. Si les détenteurs d’or papier commencent à réaliser que ni le COMEX, ni les bullion banks ou les banques centrales ne détiennent ne serait-ce qu'une fraction de ce qui serait requis en or physique pour satisfaire les réclamations d’or papier, ils exigeront la livraison de leur or. Et, avec un marché de l’or papier qui représente cent fois la taille du marché physique, il n’y aura évidemment pas assez d’or disponible aux prix actuels pour satisfaire les demandes de conversion de tous les certificats papier en circulation.

Les manipulateurs vont perdre cette partie. C'est une certitude. La seule question est de savoir quand. Ils ont réussi à effrayer les investisseurs en manipulant substantiellement le prix à la baisse, ces dernières années. Mais malgré tous leurs efforts, l’or est passé de $250 l’once en 1999 à plus de $1,300 l’once aujourd’hui.

Les manipulateurs sont désespérés car nous nous approchons d’une rupture, la demande physique étant très élevée ces dernières années, principalement à cause d’achats importants d’Asie, et de la Chine en particulier. Cette demande a entrainé une migration de l’or physique détenu dans les coffres des bullion banks et des banques centrales de l’Ouest vers l’Est.

Comme la situation géopolitique et économique va continuer à se détériorer cet automne, nous assisterons probablement à des changements majeurs sur les marchés. Et, avec le dollar sous pression, les métaux précieux devraient grandement bénéficier de la situation. Cela aura pour conséquence la fin de la manipulation via les contrats papier, et à de fortes hausses des prix de l’or et de l’argent.

Le Dr. Paul Craig Roberts et Dave Kanzler viennent tout juste de publier un excellent article, accompagné de graphiques édifiants, sur la manière dont le marché de l’or est manipulé :

« Les deux premiers jours de cette semaine, l’or a été l’objet d’une série de ‘flash crashes’ orchestrés par les système de trading à haute fréquence’ (HFT) destinés à stoper le mouvement à la hausse de l’or depuis début juin. Durant ce mouvement à la hausse, les hedge funds, qui "traquent" systématiquement le mouvement de l’or à la hausse ou à la baisse, ont accumulé de très fortes positions longues sur le marché à terme, ces dernières six semaines. Afin d’entraver la poussée à la hausse du prix de l’or, les bullion banks ont déversé de grandes quantités de contrats sur le marché à terme pour faire baisser le prix et, en même temps, générer des profits… » 

Pour lire l’article en intégralité (en anglais), visitez PaulCraigRoberts.org