À une époque où les institutions s'éloignent de plus en plus de la monnaie fiduciaire et se tournent vers les cryptos, il convient de rappeler que pour les banques centrales, il n'y a pas d'or numérique. Il n'y a que de l'or physique.

En cette période de troubles économiques et sociaux sans précédent, l'appétit des banquiers centraux pour l'or continue de croître, ce qui constitue un point positif pour le refuge traditionnel, alors que l'intérêt des investisseurs s'amenuise. Selon le World Gold Council, les réserves d'or mondiales ont augmenté de 333,2 tonnes au cours du premier semestre 2021, soit 39% de plus que la moyenne sur cinq ans pour cette période. La Thaïlande, la Hongrie et le Brésil ont réalisé des achats particulièrement massifs. Louise Street, analyste au WGC, anticipe que si les banques centrales continuent d'acheter de l'or aux niveaux récemment observés, cela constituera un élément de soutien pour le marché.

 

 

Après avoir dépassé les 2 000 $ pendant la phase d'hyper-impression monétaire liée à la crise sanitaire, le cours de l'or a baissé jusqu'à environ 1 750 $, la poussée mondiale de l'inflation ayant contraint les banques centrales à s'engager dans un nouveau cycle de resserrement monétaire.

 

 

Cependant, certains voient cette baisse de l'or comme une opportunité d'achat. C'est notamment le cas de la Banque nationale de Pologne. Selon le journal Gazeta Wroclawska, le gouverneur de la NBP - Adam Glapinski - prévoit d'augmenter les réserves d'or de 100 tonnes l'année prochaine, afin de renforcer la stabilité financière du pays.

M. Glapinski appliquera son plan après sa réélection au poste de gouverneur, son mandat actuel prenant fin à la mi-2022. Toutefois, dans la même interview, le gouverneur a également déclaré son intention d'introduire des billets de 1 000 zlotys, ce qui indique que l'or pourrait ne servir qu'à compenser l'accélération de l'impression monétaire.

Quelles que soient ses intentions, les années Glapinski ont été bénéfiques pour les réserves d'or de la Pologne : durant son mandat, la quantité d'or en réserve a plus que doublé pour atteindre 229 tonnes.