Lors de son bref passage en Australie, Egon von Greyerz, fondateur de Materhorn Asset Management et membre du conseil d'administration de Goldbroker.com, a expliqué clairement que les gouvernements sont allés trop loin et qu'ils ne peuvent plus rien faire pour rattraper leurs erreurs.

Egon von Greyerz a déclaré que ce n'est pas le cours de l'or qui augmente mais les monnaies papier qui perdent sans cesse de leur pouvoir d'achat alors que l'or a maintenu son pouvoir d'achat lors des 5000 dernières années.

Lelde Smits : Bonjour, je suis Lelde Smits pour Finance News Network Australie. Nous accueillons aujourd'hui le fondateur et associé gérant de Matterhorn Asset Management, Egon Von Greyerz.

Egon bienvenue en Australie et au Gold Investment Symposium ici au Luna Park de Sydney.

Egon von Greyerz : C'est un plaisir d'être là Lelde.

Lelde Smits : Matterhorn Asset Management permet d'investir dans des lingots d'or et d'argent stockés en dehors du secteur bancaire. Pouvez-vous nous passer en revue les principales raisons de votre stratégie?

Egon von Greyerz : Oui, nous avons créé l'entreprise il y a environ 14 ans. En 2002, j'ai décidé que les temps allaient devenir très durs dans le monde.

Donc, nous avons dit à nos clients de mettre 50 % de leurs actifs dans l'or physique, stocké en dehors du secteur bancaire, parce que je pensais que l'or était le meilleur moyen de préserver leur richesse et de les protéger contre la chute de la valeur des monnaies papier.

Lelde Smits : Est-ce que Matterhorn Asset Management se considère davantage axé sur la création de richesse ou sur sa préservation?

Egon von Greyerz : À l'heure actuelle, c'est entièrement de la préservation de richesse. Il va y avoir une destruction totale de richesses dans les années à venir, à mon avis.

Et donc, c'est essentiellement de la préservation de ce que vous détenez plutôt que de la création de richesse.

Mais, si vous détenez de l'or, je pense que vous allez en fait relativement mieux faire. Mais, dans le fond vous détenez de l'or parce que vous voulez préserver votre pouvoir d'achat.

Lelde Smits : Donc Egon, selon vous quels sont les plus grands risques d'un placement dans l'or par l'intermédiaire du secteur bancaire?

Egon von Greyerz : Je pense qu'aujourd'hui, il faut éliminer tout risque de contrepartie et quoi que ce soit impliqué avec le secteur bancaire.

Le secteur bancaire est en faillite, dans le monde entier. Les banques ne survivent que parce qu'elles sont autorisées à valoriser leur dette toxique à valeur de maturité plutôt qu'à valeur de marché. Si elle était évaluée à la valeur du marché, aucune banque ne serait debout aujourd'hui, aucune grande banque.

Lelde Smits : Selon vous, quels sont les pays qui sont les plus exposés à des faillites bancaires?

Egon von Greyerz : Malheureusement, le système bancaire dans son ensemble est interconnecté. Chaque banque traite avec une autre banque dans le monde entier. Donc, si quelqu'un dépose des dollars américains dans une banque australienne, la banque va le remettre à New York etc. Donc, je crois que toutes les banques dans le monde sont à risque.

Lelde Smits : Y a-t-il quelque chose qui pourrait être fait afin d'éviter que ce scénario se déroule?

Egon von Greyerz : Je pense que nous sommes allés trop loin.

Comme on le dit aux Etats-Unis les gouvernements vont maintenant "jeter la boîte plus bas dans la rue", ce qui signifie reporter le problème par plus d'impression d'argent. Ce n'est pas une solution.

Des morceaux de papier sans valeur ne peuvent jamais être une monnaie réelle. Et donc tout ce qu'ils font c'est reporter le problème.

Mais, voici la situation mondiale de la dette, les gouvernements sont en faillite, les banques sont en faillite. C'est seulement maintenu grâce à l'impression de plus d'argent, mais cela ne peut jamais être la solution.

Lelde Smits : Donc, Egon quelle est votre réponse aux commentaires disant: "L'or est en bulle et toutes les bulles doivent exploser tôt ou tard?"

Egon von Greyerz : L'or n'est pas dans un phénomène de bulle. Seulement 1% des actifs financiers mondiaux sont en or. Le cours de l'or n'augmente pas.

Vous devez retourner le tableau du cours de l'or, ce sont les monnaies papier qui baissent et l'or n'est que le reflet de cela.

L'or ne fait que maintenir son pouvoir d'achat, ce qu'il a fait au cours des 5000 dernières années. Ainsi, l'or est loin d'être en bulle.

Lelde Smits : Donc quel pourcentage d'un portefeuille devrait être consacré à l'or?

Egon von Greyerz : Eh bien en 2002, j'ai dit à nos investisseurs d'investir 50% de leur portefeuille dans l'or physique stocké en dehors du secteur bancaire. Ce 50% est maintenant passé à au moins 80-85%.

Si vous me demandez personnellement, je serais heureux avec un pourcentage aussi élevé dans l'or. Mais les investisseurs doivent décider pour eux-mêmes ce qu'ils pensent être le juste pourcentage.

Lelde Smits : Donc Egon, quelles sont selon vous les plus grosses erreurs que les investisseurs font quand ils cherchent à investir dans des lingots d'or et d'argent?

Egon von Greyerz : Je pense que les investisseurs doivent prendre en compte que tout ce qui est en rapport avec le secteur bancaire est à risque.

Que vous achetiez un ETF (Exchange Traded Funds) ou de l'or par l'intermédiaire d'une banque.

J'espère que le système bancaire va survivre, mais il y a un risque qu'il n'y parvienne pas.

Et par conséquent, vous devez prendre toutes les mesures dont vous disposez pour protéger vos actifs, en achetant et en stockant en dehors du système bancaire, ce qui élimine le risque de contrepartie, et en ayant personnellement un accès direct au coffre où vous stockez votre or.

Lelde Smits : Pour terminer Egon, le prix de l'or se situe actuellement aux alentours de 1700$ / l'once. Vers quel niveau de prix pensez-vous qu'il se dirigera au cours de la prochaine année et quel sera son sommet?

Egon von Greyerz : J'ai déclaré que l'or allait atteindre les 10.000$ de l'once dans la monnaie d'aujourd'hui. Mais je pense que nous n'aurons plus la monnaie actuelle.

Je pense qu'il y aura beaucoup d'argent imprimé dans le monde, en fonction de combien d'argent est imprimé, vous devez ajouter des zéros au prix de l'or.

Mais il ne faut pas croire c'est le cours de l'or qui monte, cela signifie juste que l'or maintient son pouvoir d'achat par rapport aux monnaies papier qui perdent de leur valeur.

Lelde Smits : Egon Von Greyerz merci pour ces informations.

Egon von Greyerz : Merci.