Nous traduisons ici l'article "London Trader - 40+ Tons of Physical Gold Acquired Yesterday"

Alors que beaucoup d’investisseurs sont inquiets au sujet des prix de l’or et de l’argent, King World News a interviewé le « trader de Londres », pour savoir ce qu’il pensait de ces marchés. Voici ce que la source avait à dire :

"Mardi, quand les prix sont tombés sous les $1,700, vous ne croiriez pas la quantité de tonnes d’or physique commandées. Les traders américains tendent à se concentrer sur le COMEX, mais le vrai marché se passe à Londres.

Les acheteurs commerciaux ont couvert leurs positions short, et les traders locaux ont tous des positions short en ce moment. Tous ceux qui détenaient des positions longues et étaient vulnérables lorsque les prix étaient plus haut, ont maintenant des positions short et sont vulnérables… exactement ce dont on a besoin pour créer un prix plancher.

Ces "momentum traders" (traders qui spéculent sur les tendances moyen terme) ont vu une très grosse commande souveraine entrer quand le prix tournait autour de $1680. Quand le prix est descendu sous les $1680, cela a engendré une cascade de commandes physiques : plus de 40 tonnes d’or physique se sont vendues sous les $1680… et ces commandes de métal physique ont augmenté en taille de façon exponentielle plus le prix descendait, jusqu’à $1650. Les banques détentrices de lingots savent très bien que ces commandes sont là, mais évidemment c’est une question de savoir où « les lignes se croisent ». Alors, comme je l’ai dit, ces banques sont occupées à se couvrir au plus vite.

Ces "high frequency traders" (traders qui spéculent à très court terme) et les traders locaux ont tellement de positions short en ce moment qu’ils sont manipulés par les traders commerciaux. Alors, non seulement les "commerciaux" en sont à couvrir leurs énormes positions short, mais la quantité d’or papier qui a été convertie en or physique lors de cette baisse est très significative.

Une partie a sans doute permi de payer certains contrats de location (lease) qui tardaient, mais la majeure partie, cependant, constitue du métal physique qui va se retrouver dans des coffres des pays d’Asie.
Beaucoup d’acheteurs « spot », qui n’ont pas encore converti en métal physique, commencent à le faire et vont continuer à le faire dans les trois à cinq prochains jours. Alors ces attaques sur le marché de « papier » ont un impact énorme sur le marché physique qui le sous-tend.

Mercredi matin, lors du « a.m. fix » à Londres, un grand nombre d’acheteurs indexés au « spot » ont converti leur papier en métal. Mercredi après-midi, au « p.m. fix », d’autres acheteurs l’ont également fait, en grand nombre. Ce qui se passe ici sur le marché physique de Londres n’est absolument pas pris en compte par les "momentum traders" américains, centrés sur le marché américain.

Présentement, ce sont les "high frequency traders" (high- frequency trading, ou HFT) qui font le travail des "commerciaux". Les certificats vont être convertis en métal physique, d’une part par les banques détentrices de lingots qui doivent couvrir leurs positions short et, d’autre part, par des acheteurs solides qui en profitent pour acheter à ces prix.

Ceux qui savent ce qui se passe achètent en masse, et les détenteurs de positions short ne font qu’augmenter la tension sur le ressort. C’est comme tout ce qui est appuyé sur un effet de levier : quand une partie se met à bouger, le reste suit rapidement. On l’a vu à la hausse, et on va le voir à la baisse également. Les détenteurs de « short » font face à des commandes souveraines de plus en plus grosses pour du métal physique.

Souvenez-vous que les banques détentrices de lingots ont des positions short à découvert sur les marchés de l’or et de l’argent et quelles sont en train de perdre les munitions dont elles ont besoin pour manipuler les prix. Ils doivent faire attention à ne pas perdre plus sur le marché physique qu’ils ne gagnent sur le marché de « papier ».

La façon dont ces entités souveraines s’y prennent pour s’approprier du métal physique est la suivante : elles achètent sur le marché « spot » lors de baisses, accumulant ainsi des positions longues. Et alors, lorsqu’il y a une baisse des primes, ils convertissent en or physique, ce qui a un effet qui va se faire ressentir un peu plus tard.
Il faut souligner que, pendant toute cette opération de baisse des prix, il n’y a pas eu de vente d’or physique, il n’y a eu que de l’accumulation. On entend des gens dire que le prix de l’or s’en va vers $1,620, $,1600, ou $1,500… je peux vous garantir que ces individus ne savent pas ce qui se passe réellement sur le marché physique."

Le « trader de Londres » ajoute : "Nous assistons à une bataille massive et, si nous demeurons au-dessus de la moyenne des 200 derniers jours à la fermeture du COMEX (le marché virtuel), cela constituera un plancher. Les "commerciaux" préféreraient couvrir leurs positions short sous cette moyenne. Ces "high frequency traders" , ainsi que les "weak handed traders " (trader à main faible : qui sortent du marché dés que c'est trop volatile) vendent aujourd'hui. Le fait est qu’ils sont manipulés par les banques détentrices de lingots qui ont à couvrir leurs propres positions short."