Or et Dow Jones : Le trade de la décennie

Publié par Egon Von Greyerz | 15 avr. 2014 | Articles

La Bourse américaine continue de grimper vers des sommets vertigineux. Cette ascension n’a pas grand-chose à voir avec les fondamentaux économiques, mais bien avec l’impression monétaire et la faiblesse du dollar.

Les États-Unis entrent maintenant, lentement, dans une phase hyperinflationniste. Les prix de la nourriture ont déjà augmenté de 19% lors des trois premiers mois de 2014. Sur une base annuelle, cela fait 76%, une indication claire que l’hyperinflation a déjà commencé.

Le dollar devrait entamer un sévère déclin cette année, pour atteindre sa valeur intrinsèque de ZÉRO. Une spirale dangereuse de devise déclinante et d’impression monétaire massive pourrait détruire l’économie américaine avec une dépression hyperinflationniste. Cela n’arrivera pas qu’aux États-Unis, mais aussi au Japon, dans les pays de la zone euro, et au Royaume-Uni. Mais les États-Unis seront le premier pays à subir la destruction de leur devise.

Au début d’un cycle d’hyperinflation, la Bourse fait presque toujours des gains importants, ce qui ne fait que refléter le « poids » de la monnaie imprimée. La République de Weimar et le Zimbabwe sont deux exemples de ce phénomène. Mais, après l’enthousiasme initial, la Bourse perd de son lustre et tombe en même temps que l’économie.

L’or reflétera toujours la destruction de la monnaie papier, comme le démontre le graphique du ratio Dow/or ci-dessous. Depuis 1999, le Dow Jones a perdu 72% en termes réels, ou mesuré par rapport à l’or. Ce ratio a atteint un plancher en 2011, quand l’or était à $1,900 l’once.

 

 

Nous avons dit que l’or atteindra de nouveaux sommets d’ici la fin de 2014, et nous y croyons toujours. Ainsi le ratio Dow/or pourrait bientôt se mettre à descendre, et atteindre moins de 1, voire 0,5. En 1980, le ratio était de 1, avec l’or et le Dow Jones tous les deux aux alentours de 850.

Si le ratio atteignait 0,5, cela signifierait que le Dow Jones pourrait perdre encore 96% par rapport à l’or.

Si on regarde le tableau mensuel du ratio Dow/or, il indique un léger rebond technique de 20% seulement durant tout ce mouvement à la baisse depuis 1999. Techniquement, cette correction semble presque terminée, les indicateurs de mouvements montrant une divergence baissière sur le tableau mensuel. De plus, le Dow Jones pourrait atteindre un haut de cycle important en avril/mai.

 

 

À quels niveaux retrouverions-nous l’or et le Dow Jones si le ratio atteignait 0,5 ? Cela, clairement, dépendrait du niveau d’hyperinflation. Cela pourrait signifier un Dow Jones à 6,000 et l’or à $12,000... Mais si l’hyperinflation s’emballe, on pourrait voir l’or à $50,000 et le Dow Jones à 25,000.

Mais il ne faut pas oublier ce qui est arrivé dans la République de Weimar, quand l’or passa de 100 marks, en 1918, à 100,000 milliards de marks, en 1923. Dans ce scénario, je m’attendrais à ce que le ratio soit beaucoup plus bas, parce que cela m’étonnerait de voir le Dow Jones à 50,000 milliards pendant une dépression hyperinflationniste.

 

 

Alors, le trade de la décennie et, peut être, du siècle, pourrait d’être short sur le Dow Jones et long sur l’or.

Mais, évidemment, l’or ne devrait pas être utilisé comme un instrument de spéculation, mais plutôt comme le meilleur, et probablement le seul, moyen de préserver son patrimoine lors des périodes de destruction de monnaie papier et de richesse. L’or doit, bien sûr, être détenu sous forme physique. Aussi, il est absolument critique d’entreposer son or en dehors du système bancaire.


Source originale: Goldswitzerland


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Egon Von Greyerz  Membre du conseil d'administration de Or.fr - Fondateur MAM

   

Mes articles Site web


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits