Après avoir vu son prix chuter de son pic de $1,920 l’once en 2011 à $1,180 l’once en 2013, l’or a entamé une figure en triangle de consolidation de côté. S’agit-il d’une correction, ou seulement une pause au milieu d'un mouvement qui retracera tout le chemin depuis 2009 ? Que nous dit le sentiment sur l’or ?

Le marché de l’or est très opaque et très difficile à analyser. La quantité d’or échangé hors des marchés est énorme. La Chine semble continuer à acheter très discrètement, et montre, de façon régulière, à travers des discours mais aussi des actions, qu’elle considère l’or comme arme essentielle dans sa guerre des devises, surtout contre les États-Unis. Il est intéressant de noter que, récemment, après chaque attaque contre le prix de l’or pour le faire baisser, une fois que le mouvement initial est épuisé, l’élan ne suffit plus à pousser le prix à la baisse, la plupart du temps. Cette tendance ne me fait pas penser à une correction de marché à la baisse, mais plutôt à la formation d’un plancher, d’une base.

 

Graphique #1 : Or – Prix spot

 

Si on examine aussi le sentiment sur les actions minières, on peut observer que le prix des aurifères, en monnaie solide (l’or), a atteint un bas de 71 ans (graphique #2). Aujourd’hui, il ne faut même pas mentionner les actions minières aux gestionnaires de portefeuille ou aux investisseurs, et encore moins leur dire d’en acheter. Il ne manque plus que ceux qui sont prêts à prédire que l’or est sans valeur et que son prix descendra à zéro, comme l’ont prédit certains lorsque l’or a atteint $250 dans les années ’90. Un article récent de Reuters parlait même de la fin possible de l’histoire d’amour historique entre l’Inde et l’or !

 

Graphique #2 : Indice Barron des minières (BGMI) vs l’or

 

Si nous jetons également un coup d’œil à l’indice composite du sentiment envers l’or (graphique #3) de Nick Laird, nous pouvons aussi voir qu’il a atteint le bas de 2009, et qu’il est à former un plancher. L’indice est élaboré en utilisant les données des métaux précieux, les indices sur l’or, les aurifères et les fonds mutuels basés sur l’or, et ces données proviennent des principales régions productrices d’or, soit l’Amérique, l’Australie, le Canada et l’Afrique du Sud.

 

Graphique #3: Indice du sentiment sur l’or vs prix spot de l’or

 

J’aime aussi regarder l’accélération du prix (graphique #4) et la comparer, surtout, avec l’accélération durant la dernière crise des devises, crise qui s’est terminée avec l’effondrement du standard or de Bretton Woods. Comme vous pouvez le voir, l’accélération du prix a, récemment, atteint un bas près de celui atteint il y a 35 ans avant de se retourner et de, même, s’en aller en territoire positif. Cette comparaison avec les années ’70 est importante pour moi, parce que je crois fermement que nous devrons remettre le système monétaire international à zéro et que l’or fera partie de ce nouveau système.

 

Graphique #4: Changement de pourcentage sur un an du prix spot de l’or

 

Avec les tensions qui s'accentuent dans le monde et le début d’une nouvelle Guerre froide, je soupçonne cette figure en triangle d’en être plus une de formation d'un plancher qu’une correction dans un marché baissier. Cette nouvelle Guerre froide pousse le monde de plus en plus vers une vraie guerre qui, si elle n’est pas encore militaire, est commerciale. Nous sommes déjà en pleine guerre des devises et de l’or. On le voit déjà avec les restrictions sur le commerce et les voyages imposées à la Russie, ainsi que par d’autres actions. Les sanctions contre la Russie auront aussi peu d’impact que les sanctions américaines contre Cuba, mais elles peuvent faire très mal à l’économie mondiale.

Dans un article récent du Financial Times, John Dizard indique que « la popularité de l’or comme moyen d’échange pour les transactions internationales a monté en flèche, particulièrement lors des derniers mois, alors que le gouvernement américain à sanctionner sévèrement les banques non conformes à la réglementation. » Et cela, malgré que l’or constitue « la plus onéreuse et la moins pratique de toutes les alternatives au dollar. » Je suis surpris que cet article n’ait pas d'avantage attiré l’attention, car je crois qu’il le mériterait. Le « smart money » (l’argent intelligent) est déjà en train de se positionner, comme le font la Russie et la Chine, en accumulant de l’or lentement, mais aussi très discrètement.

Tout cela me porte à croire que nous ne sommes pas dans un triangle correctif dans un marché baissier, mais plutôt dans la formation d’un plancher. Le sentiment sur l’or n’est pas seulement négatif, il est extrêmement négatif, tandis que tous les bears de la Bourse américaine et du dollar ont capitulé. Cependant, la sortie de cette figure en triangle doit être surveillée de très près. Tout mouvement sous les $1,200 et, plus spécifiquement, $1,180 (une faible probabilité, selon moi), demanderait de revoir la chose. Je dois vous rappeler qu’une fausse sortie vers le bas d’une figure en triangle suivie d’un retournement est possible, comme c’est arrivé en 2012 (voir graphique #1). Dans des marchés manipulés, les instruments traditionnels, qu’ils soient techniques ou fondamentaux, doivent être utilisés en faisant très attention, et l’or, de mon point de vue, est un des instruments les plus manipulés.