Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a déclaré mercredi au Congrès qu'il ne pensait pas qu'un retour à l'étalon-or serait une bonne idée.

"Vous nous avez fixés deux objectifs directements liés à l'économie réelle : un emploi maximum et des prix stables. Si vous nous chargiez de stabiliser le prix de l'or en dollars, nous pourrions le faire avec la politique monétaire, mais le reste fluctuerait, et on ne s'en préocuperait pas", a déclaré Powell. "Peu importe si le chômage augmentait ou diminuait. Ce ne serait plus notre travail."

"À de nombreuses reprises dans l'histoire récente, le prix de l'or a envoyé un signal assez négatif pour l'un ou l'autre de ces objectifs", a-t-il indiqué. "Aucun autre pays ne l'utilise", a-t-il ajouté. Le Congrès supervise la Fed et lui donne pour mission de maximiser l'emploi et de maintenir des prix stables.

Bien que Powell ait rapidement pris ses distances par rapport au processus de nomination des gouverneurs de la Fed, ses commentaires sur l'étalon-or le mettent en opposition avec Judy Shelton, candidate à la Fed et partisane d'une réforme de la politique monétaire.

M. Shelton, désignée la semaine dernière par le président Donald Trump pour occuper l'un des deux postes vacants au sein du Conseil des gouverneurs de la Fed, a écrit qu'un retour à l'étalon-or offrait aux États-Unis "une occasion de s'assurer une place prépondérante dans les affaires monétaires internationales".

"Si l'attrait des crypto-monnaies réside dans leur capacité à fournir une monnaie commune et à maintenir une valeur uniforme pour chaque unité émise, il suffit de se référer aux antécédents historiques pour confirmer que ces mêmes qualités ont été assurées par l'étalon-or international classique", a-t-elle écrit en 2018.

Les États-Unis ont tout d’abord dissocié le dollar de l’or au cours de la Grande Dépression des années 1930, lorsque le président de l’époque, Franklin Roosevelt, a coupé le lien entre le billet vert et l'or afin de permettre au gouvernement d'émettre plus de monnaie et de baisser les taux d'intérêt. Les États-Unis ont autorisé les pays étrangers à échanger des dollars contre de l'or jusqu'à la fermeture de la "fenêtre de l'or" par le président Richard Nixon en 1971.