La Pologne a rapatrié 100 tonnes d'or de la Banque d'Angleterre, d'une valeur de 4,3 milliards €, a indiqué le gouverneur de la banque centrale Adam Glapinski.

"Nous avons achevé la procédure de transfert de notre or. À présent, nous avons autant d’or que les autres pays industrialisés et civilisés. Quelque 100 tonnes d’or polonais ont été rapatriées dans les coffres de la Banque nationale", a déclaré Glapinski.

L'or a été convoyé par avion, en huit trajets. Il est arrivé dans les aéroports de Varsovie et Poznann, avant d'être placé dans des coffres de la banque centrale à travers le pays. Le reste de l’or sera conservé au Royaume-Uni, où la Pologne avait déplacé ses réserves avant le début de la Seconde guerre mondiale.

 

 

L'institution a acheté environ 126 tonnes d'or en 2018 et 2019, pour porter ses réserves à 228,6 tonnes. Elle en conserve 105 tonnes dans ses propres coffres. Le pays est désormais le 22ème plus gros détenteur d'or au monde et possède les plus grandes réserves de métal d'Europe de l'Est.

Glapinski a précisé que la banque centrale continuerait à rapatrier le métal précieux si "la situation des réserves est favorable".

"L'or symbolise la vigueur économique du pays", a déclaré Adam Glapinski à la presse. La Pologne pourrait générer des profits de "plusieurs milliards" en vendant ses avoirs, mais elle n'envisage pas de le faire, a-t-il ajouté.

Les banques centrales, y compris celles de Hongrie et de Serbie, ont accumulé de l'or au premier semestre 2019, ce qui a contribué à porter la demande totale à son plus haut niveau en trois ans, selon le World Gold Council. Les banques centrales du monde entier ont augmenté leurs réserves d'or dans un contexte de ralentissement de la croissance économique, d'intensification des tensions commerciales et géopolitiques, et alors qu'elles cherchent à se diversifier en s'éloignant du dollar.

Au 31 octobre, les réserves officielles de la Pologne s'élevaient à 121,9 milliards $, en incluant l'or.