Alors que les rendements réels sont en hausse aujourd'hui, déclenchant semble-t-il une vague de ventes des contrats à terme sur l'or, Bank of America (BofA) a publié une note selon laquelle les récents flux de données suggèrent que l'or papier n'est plus aussi important qu'auparavant.

 

 

Plus précisément, BofA indique que la récente hausse du prix de l'or a été alimentée par les investisseurs, qui ont augmenté leur exposition au métal jaune, une dynamique qui n'est, en tant que telle, pas inhabituelle.

En regardant d'un peu plus près, l'investissement par le biais des contrats futures est historiquement le principal déterminant des prix, ces contrats étant le produit le plus populaire via lequel les acteurs non commerciaux se positionnent sur le marché des métaux précieux.

De manière plus générale, comme le montre le graphique 1, les positions des investisseurs ont augmenté depuis que le métal précieux a atteint un point bas en 2018, ce qui constitue un facteur du récent rallye.

 

 

Toutefois, comme l'illustre le graphique 2, les actifs sous gestion détenus par les ETF adossés à l'or physique ont également augmenté de manière significative.

L'étroite corrélation entre ces deux indicateurs suggère que ces ETFs sont devenus les principaux moteurs de détermination du prix de l'or.

 

 

Les ETF adossés à l'or physique approchent désormais dangereusement le taux de 40% de l'or détenu dans les coffres de la LBMA.

 

 

Cette donnée renforce le fait que l'or papier n'est plus aussi important qu'auparavant.

De plus, alors que les investisseurs institutionnels, qui par le passé négociaient souvent des contrats à terme, détiennent toujours une grosse part des positions ouvertes, les investisseurs particuliers ont pris une importance significative...

 

 

Qui pourrait leur en vouloir ? Comme l'a récemment souligné Peter Schiff après la dernière conférence de presse aberrante de la Fed, la politique de la banque centrale américaine crée un environnement très haussier pour les métaux précieux. Malheureusement, beaucoup d'autres prix augmenteront également.

"Les perspectives pour les métaux précieux sont certainement très brillantes. En revanche, les perspectives de hausse de nombreux prix ne sont malheureusement pas réjouissantes. La Réserve fédérale est en train de créer une inflation élevée via l'émission excessive de monnaie. Elle affirme que son objectif est de faire augmenter le coût de la vie à un rythme plus rapide que par le passé. Jerome Powell affirme que nous devons compenser l'augmentation trop lente du coût de la vie dans le passé en s'assurant qu'il augmentera plus rapidement à l'avenir. Mais en réalité Powell essaie de trouver un moyen de maintenir les bulles d'actifs dont il nie l'existence".