La guerre de l’or

Publié par Dan Popescu | 21 janv. 2014 | Articles

“Celui qui possède l'or fait la loi” semble être ce que pensent la Chine et la Russie. C’est pourquoi, depuis la crise financière de 2008, les deux pays se sont lancés dans une course effrénée pour remplir leurs coffres d’or au plus vite. On connaît la guerre des monnaies, mais un peu moins la guerre de l’or que se livrent l’Est et l’Ouest, et plus particulièrement la Chine et les Etats-Unis.

Même si depuis la conférence de Bretton Woods en 1944, les Etat-Unis font tout pour décourager les pays à détenir de l’or comme réserves monétaires et les pousser à choisir le dollar américain, eux-mêmes ne le font pas (faîtes ce que je dis, mais ne faîtes pas ce que je fais). Comme on peut le voir dans les graphiques #1 et #2, les Etats-Unis gardent 71,7% de leurs réserves de change en or et ils sont le deuxième plus gros détenteur de réserves d'or au monde depuis la création de l’Union européenne. La moyenne mondiale des réserves en or est de 9%. 

 

Graphique #1: Réserves monétaires mondiales et officielles en or - Pays développés et en voie de développement en pourcentage du total des réserves

 

Graphique #2: Stocks d'or officiels (tonnes) - Pays développés et pays en voie de développement

 

Il faut préciser tout de même que ces chiffres ne sont pas à jour. La Chine n’a pas informé le Fond Monétaire International (FMI) sur le montant de ses réserves d'or depuis 2009. C’est également le cas de l’Arabie Saoudite et, peut être, d’autres pays. Je pense que la Chine va le faire cette année, et peut-être même à la conférence sur l’or prévue au mois de septembre à Beijing, en Chine. Je ne serais pas du tout surpris que la Chine annonce une quantité supérieure (même aussi minime qu’une tonne) à celle des Etat Unis, qui est de 8.136,5 tonnes. Ou alors elle peut faire une annonce inférieure à celle des Etat-Unis et garder la différence sur un autre compte pour l'annoncer plus tard, au moment le plus stratégiquement opportun. Une étude récente de Bloomberg Industries avance que la Chine aurait déjà 2,710 tonnes d’or et d’autres études qu’elle aurait déjà 6,000 tonnes. Tout ça est une guerre psychologique à l’intérieur de cette guerre des monnaies et de l’or que se livrent les pays, surtout depuis la crise de 2008.

En écoutant plusieurs agents officiels chinois, il est devenu évident que la Chine a choisi l’or comme arme privilégiée dans cette guerre des monnaies qui a pour objectif d’éliminer le “privilège exorbitant” que possèdent les Etats-Unis depuis la conférence de Bretton Woods et la création d’un nouveau système monétaire international. Ce “privilège exorbitant” consiste à avoir sa propre monnaie comme monnaie de réserve internationale, sans même la couverture en or que le président Nixon a supprimée en 1971. En ce moment, le dollar américain représente près de 61,4% des réserves de change mondiales et l’euro 24,2%. Les déclarations des officiels chinois sont confirmées par un flux d’or de l’Ouest vers l’Est. On peut voir l’augmentation parabolique des importations chinoises d’or via Hong Kong dans le graphique #3. Aussi, il ne faut pas ignorer les achats directs des mines d’or du pays, aussi bien en Chine qu’en Russie.

Selon Alex Stanczyk d’Anglo Far-East, la Chine achète une énorme quantité d’or “hors livre” en utilisant des procurations, afin de garder secret le montant de ses réserves. Ceci est très chinois, dit Alex Stanczyk, si on comprend la mentalité chinoise. Il y a un jeu similaire aux échecs que les chinois adorent, ça s’appelle Wéiqí. Au Wéiqí, vous devez entourer votre ennemi lentement et tendre un piège... et soudain fermer le piège. C’est ainsi que pensent les Chinois; ils ne laissent pas entrevoir quels sont leurs plans, ils ne font que bouger de petites pièces sur l’échiquier de manière qui semble incohérente. Mais, quand toutes les pièces sont alignées, c'est là que le piège se ferme. Tous les dirigeants politiques chinois jouent ce jeu, et les grands patrons des plus grosses entreprises chinoises sont également de la partie. Kenneth W. Hoffman, analyste senior en métaux et compagnies minières chez Bloomberg Industries, dit que “en se basant sur des conversations avec des officiels en Chine et en Mongolie, il est évident que la Chine veut posséder autant d’or que les Etats Unis”.

 

Graphique #3: Importations annuelles nettes chinoises d’or de Hong Kong

 

Mais il ne faut pas oublier le rôle moins évident que joue la Russie dans cette guerre de l’or. Elle aussi a décidé de tout faire pour faire tomber le dollar américain de son piédestal. On observe dans le graphique #4 que la Russie, après la crise financière, a aussi augmenté sensiblement ses réserves d’or. Contrairement à la Chine, je pense que la Russie est moins patiente et manoeuvre en coulisses pour un changement plus rapide du système monétaire. L’achat massif d’or et les stratégies géopolitiques de la Russie confirment, à mon avis, cette spéculation.

 

Graphique #4: Réserves d’or de la banque centrale russe

 

D’autres pays pourraient jouer un rôle secondaire, mais quand même stratégique, dans cette guerre de l’or. Comme on peut le voir dans les graphiques #1 et #2, l’Union européenne est le plus gros détenteur de réserves d’or au monde. L’Arabie Saoudite est également en train de diversifier ses réserves, en achetant de l’or discrètement et en grandes quantités. Comme la Chine, elle aussi a annoncé il y a quatre ans que, par un simple transfert de compte, ses réserves d’or avaient augmenté sensiblement. L’Arabie Saoudite ne doit pas être ignorée à cause de son importance dans le marché du pétrole et de la relation qui existe entre le prix du pétrole et celui de l’or. Elle pourrait de nouveau faire une annonce similaire après celle de la Chine. L’Inde est aussi un important détenteur d’or et peut-être le plus gros. Même si l’Inde ne possède que 557,7 tonnes d’or dans ses réserves officielles, on pense qu’il y a entre 20,000 et 30,000 tonnes d’or en Inde, si on compte l’or détenu par les particuliers et autres institutions. On pense que l’Inde, qui représente 20% de la population mondiale, possèderait près de 20% du stock mondial l’or.

Il est évident maintenant qu’il y une guerre monétaire et de l’or entre l’Ouest et l’Est avec en première ligne les Etats-Unis et la Chine. Les Etats-Unis souhaitent à tout prix conserver le système actuel qui leur est très favorable, alors que la Chine et la Russie désirent le remplacer. Les réserves d’or des banques centrales sont gardées secrètes et il est difficile de les connaître précisément. Même les Etats-Unis ne veulent donner des chiffres exacts de leur stock d’or. On connaît le stock, mais on ignore le montant de ce stock qui a été prêté. En ce qui concerne la Chine, aucune information n’indique combien, de l'important stock d’or qui rentre en Chine, est destiné aux réserves de la banque centrale. On peut quand même spéculer que ce soit la majeure partie.

L’or suit la richesse et, en ce moment, la richesse se déplace de l’Ouest vers l’Est. Comme on peut le voir dans le graphique #5, les économies développées (en général à l’Ouest) se sont appauvries et, par conséquent, ont augmenté leurs dettes, alors que les économies émergentes se sont enrichies et ont diminué leurs dettes. Un phénomène similaire s’est déjà produit dans le sens inverse en 1945, quand l’Europe s’est affaiblie (surtout à cause de deux guerres) et l’Amérique s’est enrichie. Ceci a produit un transfert massif d’or de l’Europe (l’Est) vers l’Amérique (l’Ouest).

 

Graphique #5: Dette extérieure totale (publique et privée) en pourcentage du PIB - 22 économies développées et 25 économies émergentes, 1970-2011

 

Observez dans le graphique #6 l’accélération, depuis la crise de 2008, de l’augmentation des réserves d’or asiatiques comme pourcentage des réserves mondiales d’or.

 

Graphique #6: Est vs Ouest – Réserves mondiales d’or vs Réserves d’or asiatiques comme pourcentage des réserves mondiales d’or

 

En conclusion, il faut s’attendre cette année ou au plus tard l’année prochaine, à une crise majeure dans le système monétaire international, qui produira une vente massive du dollar américain et, par conséquent, une baisse aussi massive de son taux de change. Au même moment, je m’attend à une accélération des achats d’or par les banques centrales et fonds souverains. Ceci va entraîner une hausse rapide du prix de l’or. Cette hausse ne s’arrêtera qu’avec l’arrivée d’un nouveau système monétaire international. Je suis convaincu que, d’ici cinq ans, les banques centrales vont augmenter leurs réserves d’or de 30,000 tonnes actuellement à plus de 40,000 tonnes, qui est le plus haut niveau atteint dans les années 60 (voir graphique #7). À mon avis, cette guerre de l’or entre les banques centrales poussera le prix de l’or à des niveaux bien supérieurs à 5,000 dollars.

 

Réserves totales d’or vs Production totale d’or


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Dan Popescu  Analyste financier

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits