Suite au discours optimiste de Jérôme Powell, les marchés reculent. Le nouveau président de la Fed s'est dit favorable à relever les taux d'intérêts directeurs américains plus rapidement que prévu. La prochaine crise pourrait bien avoir démarrée.