En 2019, la demande mondiale d'or atteindra son niveau le plus élevé en quatre ans, la consommation accrue du secteur de la joaillerie compensant la baisse des achats des banques centrales, selon un rapport publié par Metals Focus.

Le monde consommera 4 370 tonnes d'or cette année, soit une légère augmentation par rapport à 2018 (4 364 tonnes).

Le rapport prévoit également que le prix de l'or s'établira à 1 310 $ l'once en moyenne cette année, son plus haut niveau depuis 2013, contre 1 268 $ en 2018.

L'or se négocie actuellement autour de 1 300 $ l'once. 

La consommation d'or dans le secteur de la joaillerie augmentera de 3% en 2019, pour atteindre 2 351 tonnes, grâce à une hausse de 7% en Inde et de 3% en Chine - les deux plus grands marchés - qui compensera la baisse de la demande au Moyen-Orient, selon Metals Focus.

Les achats du secteur officiel, qui ont bondi de près de 75% en 2018, les banques centrales ayant accumulé de l'or pour diversifier leurs réserves, chuteront de 9% cette année pour atteindre 600 tonnes, selon le rapport. 

La demande d'investissement physique restera en grande partie inchangée par rapport à 2018, à 1 082 tonnes.

 

 

L'offre d'or augmentera de 1%, pour atteindre 4 707 tonnes, grâce à l'accélération de la production minière et du recyclage, ainsi qu'aux opérations de couverture (hedging) des producteurs.

Metals Focus ajoute que la fin de la politique de hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine, ainsi que de l’incertitude politique et économique dans le monde, contribueront à la hausse du prix de l’or, ajoutant qu’un dollar fort pourrait limiter les gains.