Les gains seront généralisés, avec une croissance attendue de la plupart des composantes clés de la demande.

Les perspectives pour la demande d'argent sont exceptionnellement prometteuses pour l'année 2022, la demande mondiale devant atteindre un niveau historique de 1,112 milliard d'onces (Boz) en 2022. Cette augmentation sera tirée par la fabrication industrielle record d'argent, qui devrait progresser de 5%, alors que l'utilisation d'argent se développe dans les technologies traditionnelles et les technologies vertes essentielles. La demande d'investissement en argent physique (composée des achats de lingots et pièces d'argent) devrait bondir de 13% en 2022, atteignant ainsi son plus haut niveau depuis 7 ans. L'utilisation d'argent dans la bijouterie et l'argenterie devrait également augmenter en 2022, respectivement de 11% et 21%.

De manière générale, les conditions macroéconomiques et géopolitiques soutiendront les prix des métaux précieux au cours du premier semestre 2022. Toutefois, lorsque le rythme des hausses des taux directeurs américains deviendra plus évident, les perspectives de prix deviendront plus difficiles.

Le Silver Institute est heureux de fournir les informations suivantes sur les principales composantes du marché de l'argent en 2022. 

LA Demande d'argent 

En 2022, le marché de l'argent s'appuiera sur les bases solides établies l'année dernière, lorsque la demande d'argent a augmenté dans tous les secteurs clés. Dans la continuité de la tendance de 2021, la hausse de cette année sera généralisée, avec des gains attendus de la plupart des composantes clés de la demande. La demande totale mondiale pour 2022 devrait augmenter de 8% pour atteindre un record à 1,112 Boz.

L'utilisation industrielle de l'argent (qui représente plus de la moitié de la demande totale d'argent) devrait encore se renforcer et atteindre un nouveau record en 2022. Les améliorations continues de l'économie mondiale donneront un élan supplémentaire aux applications industrielles de l'argent, atténuant les vents contraires à court terme dus aux goulets d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement et aux défis posés par la pandémie actuelle de COVID-19 dans certaines régions.

Les perspectives d'utilisation de l'argent dans l'industrie photovoltaïque (PV) restent brillantes. Les engagements gouvernementaux en faveur de la neutralité carbone ont entraîné une expansion rapide des projets d'énergie verte. Par conséquent, même avec les efforts en cours pour réduire les charges d'argent, les installations photovoltaïques devraient porter la demande d'argent dans ce segment à un niveau sans précédent en 2022.

Malgré la pénurie mondiale prolongée de puces électroniques, les perspectives de la demande d'argent dans les applications liées à l'automobile et à la 5G restent solides cette année. La première a été soutenue par l'électrification croissante des véhicules, qui conduit à un besoin en argent plus élevé par véhicule. Dans le même temps, la seconde a été favorisée par l'accélération de la construction d'infrastructures pour soutenir les réseaux 5G et la forte demande des appareils mobiles. De plus, comme les goulots d'étranglement dans la fabrication de puces devraient s'atténuer progressivement en 2022, la hausse de la demande d'argent pour ces applications et d'autres applications électriques et électroniques devrait s'étendre.

La demande de bijoux devrait se renforcer de 11% cette année. L'Inde reste la force motrice, aidée par l'amélioration du sentiment des consommateurs. Même si la vague Omicron a affecté la demande indienne au début de l'année 2022, l'assouplissement attendu des restrictions COVID-19 et les efforts des détaillants de bijoux pour pousser de plus en plus l'argent vers les consommateurs urbains favoriseront les ventes de bijoux dans toute l'Inde. Aux États-Unis, après un rebond significatif en 2021, la hausse des ventes de bijoux devrait se poursuivre, bien qu'à un rythme plus lent. La fabrication d'argenterie devrait augmenter de 21% cette année ; là encore, l'Inde représentera l'essentiel de l'augmentation de l'argenterie, au même titre que la bijouterie.

L'OFFRE D'ARGENT ET LE DÉFICIT DU MARCHÉ

L'offre mondiale totale d'argent devrait augmenter de 7% pour atteindre 1,092 Boz en 2022. Le principal contributeur est la production minière argentifère, qui devrait augmenter de 7% pour atteindre son plus haut niveau en six ans cette année. Cette hausse sera due à l'augmentation de la production des mines d'argent primaires, en particulier de plusieurs grandes exploitations existantes, et soutenue par de nouveaux projets importants qui verront le jour.

L'augmentation du recyclage de l'argent devrait être plus modeste en 2022, avec des volumes susceptibles de progresser de 3%, cette hausse étant entièrement due à l'augmentation du recyclage industriel. Tous les autres domaines devraient enregistrer une baisse des volumes, car la réduction des ventes à perte pèse sur les déchets de bijoux et d'argenterie.

Après être devenu un marché déficitaire (offre totale - demande totale) en 2021 pour la première fois en six ans, le marché de l'argent devrait enregistrer un déficit d'offre de 20 millions d'onces cette année. Toutefois, le déficit prévu est relativement modeste en termes absolus.

investissement physique en argent, etf et prix 

L'investissement en argent physique devrait connaître des gains à deux chiffres en 2022 pour atteindre son plus haut niveau depuis sept ans. Au fur et à mesure que l'année avance, les incertitudes macroéconomiques en cours, ainsi que la forte pression inflationniste, devraient encourager les investisseurs particuliers à s'intéresser à l'argent physique pour préserver leur patrimoine. Par conséquent, les prises de bénéfices devraient rester modérées. L'investissement dans l'argent physique en Inde devrait également se renforcer grâce à l'amélioration des conditions économiques et aux attentes positives en matière de prix.

Les ETF sur l'argent ont connu une hausse de 6% à 1,132 Boz l'année dernière. Depuis le début de l'année, les avoirs des ETF sur l'argent ont peu changé par rapport à la fin de l'année 2021 et restent proches de leur niveau record, une position qui devrait être maintenue pendant une grande partie de l'année.

Début 2022, la croissance du PIB de plusieurs grandes économies a été revue à la baisse et la volatilité des marchés financiers s'est accrue. Cela indique un risque que la vitesse du cycle de relèvement des taux d'intérêt américains s'avère plus lente que les attentes actuelles du marché ne le permettent. Par conséquent, les prix de l'argent devraient dans un premier temps bénéficier du nouvel intérêt des investisseurs pour les métaux précieux. Le bêta élevé de l'argent devrait également lui permettre de surpasser l'or, le ratio or/argent devant repasser sous la barre des 70 d'ici la fin de l'année.

Dans l'ensemble, le prix annuel moyen de l'argent en 2022 (sur la base du prix de l'argent LBMA) devrait être de 24,80 $, soit 1% de moins que le prix moyen de 25,14 $ en 2021. Cela représentera tout de même une moyenne annuelle historiquement élevée.


Source originale: The Silver Institute