Certains secteurs sont lourdement affectés par les mesures de restrictions prises dans le cadre de la crise du COVID-19. L'État a fait le choix court-termiste de maintenir l'économie, tant bien que mal, en abreuvant le système de liquidités. Les aides financières pour les salariés, les entreprises et les entrepreneurs sont devenues, pour la plupart d'entre-nous, la seule source de revenus. Mais jusqu'à quand pouvons-nous continuer d'être rémunéré sans travailler ? La France craint que la sortie de crise, normalement accompagnée par une baisse, voire une suppression des aides, ne déclenche par la suite une crise bien plus grave. Les faillites et le taux de chômage pourraient exploser, provoquant le chaos. Après avoir vécu les difficultés de la crise, nous pourrions bien rester dans un cycle de complications sans fin si des décisions, certes douloureuses, ne sont pas prises pour permettre à l'économie de se reconstruire solidement.