L’inflation est au cœur de la crise monétaire que nous traversons. D’un côté, les banques centrales et certains économistes avancent que l’inflation actuelle est transitoire, car liée aux mesures de relance mises en place suite à la crise sanitaire du Covid-19. De l’autre, nous avons les partisans de la thèse inflationniste de long terme. Selon ces derniers, la surchauffe de l’inflation annonce un retour durable de la hausse des prix à la consommation. Les marchés internationaux accusent la nouvelle, tout comme les consommateurs. Au niveau fondamental, quels sont les moteurs de ces deux raisonnements sur l’inflation ? La réalité va t-elle encore une fois prendre les économistes à revers ?