La dette est un sujet de longue date que la crise sanitaire de la Covid-19 a remis sur le tapis, suite notamment aux plans de relance et aux injections massives de liquidités réalisées par les banques centrales. Normalement, une dette doit être remboursée. Pourtant la "monnaie hélicoptère" a permis à tout un chacun de continuer à vivre avec de l'argent distribué par l’État. Cet argent ne va-t-il pas, tôt ou tard, être récupéré ? Chaque administration y va de son idée : Joe Biden veut créer un impôt minimum mondial et la France cherche à taxer les épargnants. Il est toujours question de taxer les plus riches, mais selon quels critères ? D'autres se contentent de penser que l'inflation fera le travail à leur place. La dette publique pose question : doit-on à nouveau rouler cette dette et simplement la traiter ultérieurement ? Quelles seraient les conséquences ? Faut-il l'annuler ? Les épargnants ayant placé leurs économies dans des obligations risquent de subir les retombées des décisions de l’État. Comment se couvrir face à ce risque systémique qui menace de faire fondre nos économies ?