Le 5 septembre 2012, Bill Murphy était l'invité de l'émission télévisée "Capital Account" présentée par Lauren Lyster sur la chaîne Russia Today.

Dans cette interview, le président et co-fondateur du GATA dévoile des preuves démontrant que des banques comme JP Morgan et HSBC manipulent les cours des métaux précieux. Et cela avec la participation des banques centrales occidentales qui veulent réduire l'importance de l'or comme monnaie et ainsi éviter que d'autres pays ne décident d'avoir de l'or comme monnaie de réserve internationale.

Bill Murphy s'attend notamment à une explosion du cours de l'argent car JP Morgan aurait de plus en plus de mal à se fournir en argent physique mais aussi parce que cette même banque aurait des problèmes avec ses positions short sur l'argent.

Lauren Lyster : Bonjour et bienvenue dans Capital Account. Je suis Lauren Lyster depuis Washington.

Voici le sujet du jour, nous sommes le Mercredi 5 septembre 2012 : L'or chute juste avant la réunion de la BCE, comme à chaque fois... Alors est-ce vraiment une tendance macroéconomique qui fait évoluer le cours de l'or, comme semblent l'indiquer les titres des journaux?

Notre invité Bill Murphy, président du GATA, pense que non. Il a fait un long voyage jusqu'à Washington pour expliquer son point de vue.

Et je suis sûre que vous vous rappelez du rapport le mois dernier, disant que les autorités de régulation américaines allaient probablement mettre un terme à l'enquête sur la manipulation du cours de l'argent. Puis un des membres de cette commission, Bart Chilton, a contredit cette version en disant que cette information était prématurée et fausse.

Nous n'avons pas eu beaucoup d'information depuis un moment sur le sujet, mais la banque JP Morgan est bien entendu au centre de ces accusations de manipulation. Notre invité prévoit que la situation va devenir très sérieuse pour cette banque, et sa position sur l'argent, très probablement ce mois-ci.

L'argent pourrait il exploser à la hausse ? Nous en parlerons avec lui.

Donc comme je le disais au début de cette émission, l'or baisse selon les principaux médias, les investisseurs seraient prudents avant la réunion de la BCE qui commence demain et le meeting de la FED la semaine prochaine. Cela après que le cours ait touché un sommet de 6 mois il y a quelques jours. C'est la tendance que l'on observe sur l'or avant ce genre de meeting.

Mais est-ce la vraie raison ou s'agit-il de manipulation des cours qui explique ces baisses ?

Alors que l'on nous dit que tout est censé aller bien au niveau économique, un peu comme cela :

« - Bonjour Mesdames

- Bonjour Claire

- Je vous demande d'accueillir notre nouvelle résidente à Stenford: Johanna

- Bonjour Johanna. »

Un parallèle entre le personnage de Nicole Kidman et Bill Murphy concernant le marché de l'or et de l'argent pourrait être établi…

Notre invité, Bill Murphy, enquête et réunit des preuves indiscutables sur la manipulation des cours de l'or et de l'argent depuis 10 ans. Il est ici dans notre studio après un long voyage depuis le texas, pour nous en parler. Il est président du GATA, le Gold Anti-trust Action Committee et auteur du site lemetropolecafe.com

Je suis très heureuse de vous avoir dans le studio aujourd'hui, merci d'avoir fait le déplacement depuis le Texas.

Bill Murphy : Content d'être là Lauren, merci.

Lauren Lyster : Commençons par les informations les plus récentes car nous avons récemment vu que l'organisme de régulation américain, le CFTC allait probablement stopper son enquête sur la manipulation du cours de l'argent.

Et soudain Bart Chilton, un des responsables de cet organisme, qui a beaucoup parlé de cette affaire, a dit que cette information était peut être prématurée et fausse.

Cela étant dit, quand on parle de manipulation du cours de l'argent on pense automatiquement à la banque JP Morgan.

J'écoutais des récentes interviews de vous et vous pensez qu'il pourrait y avoir un feu d'artifice concernant JP Morgan et sa position spéculative sur l'argent. Peut-être même en Septembre ? Que pensez-vous qu'il puisse se passer ?

Bill Murphy : Eh bien au début de l'été une de mes meilleures sources m'a dit que les cours de l'or et de l'argent allaient décoller en Août, casser leur tendance à la hausse et se diriger vers leur plus haut sommet historique.

Et une des raison de cette explosion des cours viendrait du problème qu'à la JP Morgan, avec leur énorme position vendeuse sur l'argent, ils ont manipulé le marché depuis longtemps. Et il est très difficile d'obtenir de l'argent physique en quantité importante. Il a été vérifié qu'ils arnaquaient les petits investisseurs avec cette manipulation

Et tout cela conduit à des révélations et problèmes qui sortiront ce mois-ci ou le mois prochain

Lauren Lyster : A quoi cela va-t-il ressembler et pourquoi pensez-vous que cela va se réaliser suivant ce timing ?

Bill Murphy : Il  y a des faits documentés qui exposent JP Morgan et ce qu'ils ont fait. Je ne veux pas entrer dans les détails mais cela vient de cette même source.

Lauren Lyster : Qui est cette source Bill Murphy? dites-nous !

Bill Murphy :  Disons que c'est une source du type "Gorge profonde".

Lauren Lyster : Ok le personnage "Gorge profonde" mais de quel type d'industrie ? Autorités de régulation US ? secteur bancaire ? de JP Morgan ?

Bill Murphy : Il sait de quoi il parle, il est dans le secteur depuis longtemps.

Mais fondamentalement il y a une pénurie pour obtenir de l'argent physique en quantité importante.

Par exemple si voulez 5, 10 ou 15 millions de dollars d'argent, il y a un délais de plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Et quand vous obtenez finalement les barres, les dates de raffinage sont récentes ce qui signifie qu'il n'y a plus de stock d'argent. Donc je m'attends à un problème du type défaut de livraison avant la fin de l'année, peut-être même un cas de "force majeure".

Et à mesure que les gens se rendent compte du problème, les requins de l'investissement vont attaquer JP Morgan et son immense position vendeuse.

C'est la raison pour laquelle le prix de l'once d'argent est passé de 26-27 $ à 32 $, et si je ne me trompe pas le cours atteindra 50-60 $ l'once avant la fin de l'année.

Lauren Lyster : Vous affirmez que JP Morgan manipule les cours de l'argent à la baisse, mais pensez-vous que la manipulation est maintenant terminée ?

Bill Murphy : Disons qu'ils ont des gros problèmes avec ce qui se passe en ce moment, et ce qu'ils ont fait dans le passé. Et cela va devenir beaucoup plus difficile pour eux de continuer cette manipulation. Et j'ajoute qu'ils ne peuvent plus trouver d'argent physique.

Lauren Lyster : Ok je veux parler un peu plus de cela car premièrement, JP Morgan est connue pour avoir cette énorme position vendeuse sur l'argent. Mais que sait-on exactement de la taille de cette position vendeuse ? est-ce que nous le savons clairement ?

Bill Murphy : C'est une très bonne question, parce que j'ai témoigné devant le CFTC à propos de la position vendeuse de JP Morgan, de même pour la position vendeuse d'HSBC sur l'or.

Vous pouviez quantifier cette position à l'époque mais ils ont changé les rapports, donc il est plus difficile d'identifier ce qu'ils font aujourd'hui. D'après ce qu'on m'a dit ils ont un peu réduit leur position, mais elle reste toujours énorme et ils ont des problèmes avec celle-ci.

C'est compliqué mais cela est également lié au scandale du Libor, à leurs positions de trading, à la reprise de la position vendeuse détenue par la banque Bear Stearn quand ils l'ont racheté. Le point fondamental est que tout ces problèmes se manifestent au même moment et je m'attends à une explosion du cours de l'argent dans un futur proche.

Lauren Lyster : Ok et vous pensez que cela peut se produire ce mois-ci ou le mois prochain.

Une chose que j'ai lu a attiré mon attention. Un professionnel de l'investissement dans le secteur de l'argent disait que JP Morgan offrait un prix d'achat supérieur au marché, 31 dollars, pour mettre la main sur de l'argent physique. C'était à ce moment un prix supérieur au cours spot auquel s'échangeait l'argent la semaine dernière. Pourquoi feraient ils cela ?

Bill Murphy : C'est un excellent point.

Si vous avez une position vendeuse et que vous devez livrer l'argent à ceux à qui vous l'avez vendu (via des contrats) et vous ne pouvez pas trouver d'argent physique facilement, vous augmentez le prix que vous êtes prêt à payer au dessus du prix du marché afin de pouvoir en obtenir.

Et il n'y a pas encore de panique mais je pense que rapidement, quand vous verrez le cours de l'argent accélérer à la hausse, à ce moment là vous saurez que le mouvement de panique a commencé.

Lauren Lyster : Donc vous pensez qu'il s'agit d'un problème de pénurie d'argent. JP Morgan ne pouvant pas en trouver facilement, ils sont prêts à payer plus que le prix sur le marché.

Bill Murphy : Exactement et je vois que quelqu'un d'autre vous a fourni cette information, c'est bon signe de l'entendre.

Lauren Lyster : Oui c'est intéressant, je ne me rappelle plus du nom de la source, un négociant d'argent il me semble

Je lisais également que sur le marché du LBMA il y avait un début de pénurie d'argent. Les délais de livraison sont longs surtout pour les grosses commandes. Cela ressemble un peu aux années 30, quand les banques comptaient l'argent plus lentement durant les mouvements de panique bancaire, avec des employés qui se ruaient pour remplir les coffres avec plus de cash.

Est-ce une bonne métaphore pour ce qui se passe en ce moment avec l'argent ?

Bill Murphy : Oui ça pourrait être une métaphore parfaite pour le marché des métaux précieux.

Considérez ce marché comme un système de réserves fractionnaires. Personne ne sait vraiment dans ces comptes non alloués, et même comme dans certains cas en Suisse, combien d'or est réellement là et n'a pas été en réalité vendu plusieurs fois à des gens qui pensent en avoir réellement.

Il y a quelques années la banque Morgan Stanley a reçu une amende de plusieurs millions de dollars car elle facturait ses clients pour de l'argent que la banque était censée stocker mais qui n'existait pas.

Et donc ils ont dû payer une énorme amende, et c'est ce qui peut se passer également, et nous savons que c'est le cas, dans tout le marché des métaux précieux.

Les banques récupèrent énormément d'argent en vendant le même or à plusieurs personnes différentes…Mais sans acheter réellement l'or et tout en utilisant les fonds des clients.

Tant que les gens laissaient l'or et l'argent (qui n'existe pas) dans le système bancaire, aucun problème.

Mais quand une ruée sur le physique démarre > problème.

C'est comme un jeu de chaise musical où il n'y a pas assez de chaises quand tout le monde veut s'asseoir.

Lauren Lyster : Mais dans les années 30 durant la grande dépression il y a eu des faillites bancaires, y'a-t-il eu des cas où l'on a vu des banques spécialisées dans le négoce d'or et d'argent faire faillite ?

Bill Murphy : Je pense que quand nous atteindrons le point de non retour c'est le genre de chose qui se produira.

Les gens demanderont leur or et argent et ils ne l'obtiendront pas et cela entraînera des faillites d'une certaine manière, au moins des faillites de filiales au sein d'une société bancaire.

Lauren Lyster : Ok c'est intéressant et c'est aussi différent aujourd'hui car nous avons des sociétés bien plus importantes.

Donc c'est de faillites de filiales de banques dont nous parlons et non d'une grande banque dans son intégralité. Et il y aura bien entendu un "renflouement" garanti.

Si l'on analyse le marché des métaux précieux de manière plus globale, il ne ressemble plus vraiment à celui qu'ont connu nos grands parents, avec les ETF et les marchés des dérivés. Beaucoup plus de gens ont pu investir et cela a affecté les cours des métaux précieux.

Quel impact pensez-vous que les ETF ont eu ont eu sur le marché ?

Bill Murphy : Cela a été très positif pour la demande, les individus pouvant investir facilement dans l'or sans avoir à passer par les problématiques de livraisons etc. Mais il y a des différences entre certains de ces ETF.

Je ne veux pas avoir l'air de m'acharner sur JP Morgan ou HSBC, particulièrement JP Morgan, mais ils sont les principaux gardiens des deux principaux ETF pour l'or et l'argent.

Lauren Lyster : J'ai une question importante : Pouvez-vous expliquer les implications que cela a ?

Est-ce que le fait qu'ils soient gardiens des stocks de ces ETF explique le fait qu'ils aient cette importante position vendeuse ou explique leurs positions de couverture ?

Bill Murphy : Disons qu'il y a quelque chose de louche, j'ai témoigné à ce sujet face au CFTC il y a quelques années.

HSBC a la plus importante position vendeuse sur l'or et iIs sont également les gardiens des stocks du plus gros ETF sur l'or. La même chose est vraie pour JP Morgan et l'argent. Rien ne les empêche de prêter cet or ou de le vendre sur les marchés.

Personne ne sait, donc je pense qu'il y a quelque chose de louche.

Si j'achète de l'or et de l'argent via un ETF et que cela puisse être utilisé contre moi il y a un conflit d'intérêt

Lauren Lyster : Vous dites qu'ils peuvent prêter l'or censé assurer la convertibilité des certificats ETF qu'ils vendent aux investisseurs ?

Bill Murphy : Vendre l'or ou l'utiliser pour ce dont ils ont envie.

Lauren Lyster : Ok j'avais une autre question sur le sujet.

Est-ce que le fait qu'ils soient gardiens des stocks de ces ETF explique la taille de ces immenses positions vendeuses ? Car ils assureraient des couvertures pour leurs clients ?

Bill Murphy : Si j'étais un client investissant via un ETF et que les gardiens utilisaient l'or de cet ETF pour aller contre ma position, je serais très énervé, je trouverais cela terrible.

Lauren Lyster : Ok donc l'argument de la couverture ne tient pas selon vous

Bill Murphy : Oui ce n'est pas légitime, ils le font probablement mais pensez-y : Si vous étiez un investisseur et que le gardien émetteur de cet ETF utilisait l'or censé backer l'ETF contre vous, vous trouveriez cela incroyable.

Lauren Lyster : Ok concernant la manipulation des métaux précieux, y'a-t-il d'autres banques qui interviennent à votre avis ou JP Morgan et HSBC sont les 2 principales ?

Bill Murphy : Quand nous avons lancé le GATA en 1999 pour exposer la manipulation sur le marché de l'or, il y avait d'autres banques: Morgan Chase, Deutche Bank, Goldman Sachs.

Et ensuite nous avons réalisé que la FED était impliquée, le Trésor, le fond de stabilité économique, la Banque des règlements internationaux, ils étaient plus nombreux que maintenant mais les intervenants ont juste changé.

Goldman Sachs n'en fait plus parti et j'avais l'habitue de les appeler Hannibal Lecter, mais ils ne sont plus là, donc les choses changent. Mais les 2 banques dont j'ai parlé restent les acteurs dominants de cette manipulation.

Lauren Lyster : Ok donc JP Morgan et HSBC sont les 2 acteurs les plus importants de cette manipulation.

Bill Murphy : Oui ce sont les plus gros vendeurs sur ces marchés, c'est exact

Lauren Lyster : Ok et selon vous cela ne peut se produire sans la participation des banques centrales également. Vous en parlez depuis 10 ans au GATA, nous allons en parler plus en détail après une courte pause. Nous vous en dirons beaucoup plus quand nous reviendrons avec Bill Murphy, président du GATA (Gold Anti trust Action Committee).

Bienvenue à nouveau, nous discutons aujourd'hui avec Bill Murphy, le président du GATA. qui nous parle des nombreux faits et analyses qu'il a découvert depuis plus de 10 ans, des preuves de manipulation des marchés de l'or et de l'argent.

Juste un exemple où nous voyons une mention de cette manipulation, un cable de Wikileaks que Bill Murphy m'a sugéré. Cela provient d'une ambassade américaine et publié dans la presse chinoise :

"Les USA et l'Europe ont toujours contenu l'augmentation du prix de l'or. Ils essaient d'affaiblir le rôle de l'or comme monnaie de réserve internationale. Ils ne veulent pas voir d'autres pays se tourner vers l'or comme réserve au lieu du Dollar et de l'Euro. Donc manipuler le prix de l'or est très bénéfique pour les USA dans leur objectif de maintien du dollar comme monnaie de réserve internationale."

Discutons-en à nouveau avec Bill Murphy, car j'aimerais insister sur les faits marquants du GATA depuis toutes ces années. Que pensez-vous de l'implication de la publication d'un tel rapport dans la presse chinoise ?

Bill Murphy : C'est très important Lauren, les Chinois et les Russes sont les principaux adversaires des USA.

Ils suivent de très prêt ce que nous disons, j'ai eu 3 conférences téléphonique avec des fonds d'investissement chinois. En ce qui concerne la Russie, leur banque centrale est au courant de ce que le GATA dit.

Ce que j'aime bien rappeler comme anecdote est ce Russe, numéro 2 de la banque centrale russe, Oleg Mosekov. Il y a quelques années lors d'une conférence des négociants d'or à Moscou a surpris tout le monde en parlant du GATA. Il a dit ce proverbe en rapport avec les banques centrales, la giraffe est grande et elle voit tout.

La Russie a bien conscience de la manipulation et profite, comme le dit un conseiller de Poutine, du prix artificiellement bas de l'or pour l'acheter à tous ceux qui en vendent.

Lauren Lyster : Intéressant, donc comme vous disiez que les banques centrales de l'Ouest sont impliquées.

Cela revient pour elles à subventionner l'achat d'or à moindre coût pour la Russie et la Chine ?

Bill Murphy : Oui d'une certaine manière. Si l'or avait suivait le taux d'inflation (et d'autres personnes le disent), le cours devrait être à 2500 $ l'once voir plus dès aujourd'hui.

Or il est à peine à 1700 dollars, cet écart donne une idée de l'impact de la manipulation sur les cours.

Mais étant donné ce qui se passe au niveau de la situation économique en Europe, aux USA, et le recours à la planche à billet, l'or devrait logiquement se situer à 3000 dollars l'once, donc il y a eu un gros travail de manipulation.

Lauren Lyster : Ok avant de parler plus en détail de ces preuves de manipulation, quel cours pensez-vous que l'or et l'argent doivent atteindre pour être "libérés" de cette manipulation ?

Je sais que vous annonciez plus de 5000 $ l'once pour l'or quand nous en avions parlé la dernière fois en Avril.

Vous confirmez ou pensez que le cours doit atteindre un niveau encore plus élevé ? J'ai vu des estimations à 10 000 $ l'once.

Bill Murphy : On pourrait prendre n'importe quel nombre, nous avons eu une conférence dans le Yukon en Août 2005. Le prix était de 436 $, j'ai dit à l'époque qu'il faudrait atteindre entre 3000 et 5000 $ l'once pour parler d'un cours libre.

Je pense que nous atteindrons facilement ce niveau et pour l'argent, si j'ai raison sur ce qui va se passer, je pense que nous allons dépasser 50 $ l'once rapidement, puis 80-90 $ l'once, observer une courte pause puis voir le cours doubler dans les deux années à venir.

Lauren Lyster : Ok, et pour soutenir ce que le GATA affirme depuis 10 ans, quel est le fait le plus révélateur que vous ayez découvert au cours de ces années concernant la manipulation ?

Bill Murphy : C'est bien de me poser la question. C'est comme une scène de crime.

Vous avez une centaine de faits, le jury regarde toutes ces preuves et ne peut conclure qu'à la culpabilité. Intime conviction du jury donc peine de mort. Et c'est le cas, quand vous assemblez toutes les pièces du puzzle vous ne pouvez qu'être persuadé de la manipulation.

Un fait très précis, Andrew Maguire, ancien trader chez Goldman Sachs, nous avions ses e-mails lors de l'audience devant le CFTC il y a deux ans et demi. E-mails qu'il avait envoyé au CFTC disant ce qu'allait faire JP Morgan sur les cours à l'avance, et c'est arrivé à plusieurs reprises. Et pourtant rien n'a été fait depuis.

C'est réellement une preuve, vous dites à quelqu'un ce qui va se passer avant que cela ait lieu et cela se produit...

Lauren Lyster : Oui d'accord, c'est un bon exemple.

Vous avez aussi attaqué en justice la FED, vous avez témoigné devant les régulateurs de marché, et vous avez acheté une page de publicité dans le Wall Street Journal pour plusieurs centaines de milliers de dollars.

Pouvez-vous détailler ?


Bill Murphy : Le 31 Janvier 2008 nous avons acheté une page de pub a 264 000 $ dans le Wall Street Journal.

Dedans nous avons parlé des catastrophes à venir en conséquence des manipulations des marchés. Deux mois plus tard, nous avons eu un crash sur les marchés.

Lauren Lyster : Et voici la publicité, je suis curieuse de savoir quel effet cela a eu sur la diffusion de votre message ?

Bill Murphy : Le silence.

Lauren Lyster : Cela fait cher le silence, pas terrible comme retour sur investissement, je plaisante.

Bill Murphy : Tant que cela continue ce qui va venir sera encore pire que ce que nous avons vu en 2008.

Ils ont détruit l'intégrité des différents marchés, ils ne laissent plus les marchés fonctionner librement.

Vous avez maintenant le Plunge Protection Team, et le Conterparty Risk Management Group intervenant sur le marché des actions. Tout le monde sait que le marché des bonds du trésor est manipulé. Et bien entendu nous avons prouvé que les marchés de l'or et de l'argent étaient manipulés.

Les choses ne fonctionnent plus correctement, tout semble aller bien mais ce n'est pas le cas.

Lauren Lyster : Nous avons un certain nombre d'intervenants qui viennent participer à cette émission et affirment que les marchés sont manipulés.

Pourquoi pensez-vous que vos critiques affirment que les thèses du GATA sont conspirationnistes ?

Bill Murphy : Je ne sais pas trop, je dirais que certains font la sourde oreille, d'autres travaillent pour ces grandes banques d'affaires.

Mais nous avons énormément de personnes influentes qui nous soutiennent et pensent que nous avons raison comme le Mr Or d'Afrique du Sud Peter George, le Mr Argent du Mexique Hugo Salinas Price, le Mr Or aux USA Jim Sinclair, Eric Sprott, John Embry de Sprott Asset Management, James Turk de Goldmoney, je pourrais en citer indéfiniment, des gens très intelligents.

Ils sont tous de notre côté et savent que nous avons raison.

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube et visitez GATA.org pour plus d'informations.