Selon l'ancien Premier ministre slovaque, le Parlement devrait obliger la banque centrale à rapatrier l'or du pays stocké au Royaume-Uni, car l'histoire a montré qu'il est "difficile" de faire confiance aux alliés.

Robert Fico, dirigeant du plus grand parti de Slovaquie, a déclaré jeudi que son camp souhaitait tenir une session parlementaire spéciale sur la question. L'or n'est pas en sécurité au Royaume-Uni à cause de Brexit et d'une possible crise économique mondiale, a-t-il dit.

"On peut difficilement faire confiance aux alliés, même les plus proches, depuis les Accords de Munich", a-t-il déclaré à la presse, faisant référence au pacte conclu en 1938 par la France, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Allemagne, qui a permis à Adolf Hitler d'annexer une partie de la Tchécoslovaquie. "Je vous garantis que si quelque chose se produit, nous ne verrons pas un seul gramme de cet or. Rapatrions-le aussi vite que possible."

Trois mois avant la tenue des élections législatives en Slovaquie, Fico surfe sur une vague de nationalisme qui a pris d'assaut de nombreux pays d'Europe de l'Est, dont la Pologne et la Hongrie voisines.

Le porte-parole de la banque centrale, Peter Majer, a refusé de commenter les propos de Fico. La Slovaquie, qui utilise l'euro, possède 31,7 tonnes d'or d'une valeur de 1,3 milliard € (1,4 milliard $).