Au terme d'une année marquée par une volatilité sans précédent en raison de la pandémie de Covid-19, l'or et l'argent ont signé leurs meilleures performances depuis 2010.

 

 

7 raisons d'investir dans l'or en 2021

L'or est un actif qui ne se démode jamais. En 2020, l'or a été l'une des catégories d'actifs les plus prisées en raison de l'incertitude qui régnait sur les marchés mondiaux. Il fait partie des métaux communs les plus rares sur terre.

Au cours des deux dernières années, l'or s'est considérablement apprécié pour diverses raisons. Quels sont les différents facteurs qui pourraient influencer une hausse du prix de l'or en 2021 ?

  1. La résurgence de l'épidémie de Covid-19
  2. La situation économique mondiale
  3. La valeur du dollar US
  4. La réinitialisation des relations internationales (États-Unis et Chine notamment)
  5. L'inflation et les taux d'intérêt
  6. L'impression monétaire
  7. Autres facteurs

Le prix de l'or dépendra des facteurs ci-dessus en général. Bien que les marchés aient déjà commencé à anticiper la vaccination contre le Covid-19, l'émergence de nouvelles souches de coronavirus pourrait conduire à une montée du prix de l'or. D'une manière générale, toute éventuelle pandémie aura des conséquences désastreuses sur l'économie mondiale et, en ces temps incertains, l'or ne pourra qu'augmenter. Bien que la probabilité qu'un tel scénario se produise dans un avenir proche soit minime, on ne peut jamais en être certain. 

L'assouplissement des mesures de confinement induites par la crise sanitaire pourrait, à court terme, ralentir la hausse du cours de l'or. Cependant, il existe de nombreux autres facteurs qui jouent en sa faveur.

La valeur du dollar US joue un rôle important dans la détermination du prix de l'or. En raison des flux de capitaux vers les marchés émergents, le dollar pourrait continuer à se déprécier, ce qui soutiendrait le prix de l'or. Ce phénomène a déjà commencé et pourrait se produire à court ou moyen terme. La baisse du dollar, valeur de référence de l'or, rend l'achat du métal jaune moins onéreux pour les investisseurs utilisant d'autres devises.

Avant même la pandémie, les relations entre les États-Unis et la Chine constituaient déjà l'une des raisons expliquant la hausse du prix de l'or. Cependant, avec l'arrivée en fonction du nouveau président américain Joe Biden, on peut s'attendre à ce que les tensions soient moins fortes. Néanmoins, les relations ne s'aplaniront pas complètement.

Des milliers de milliards de dollars sont imprimés par les États-Unis et d'autres pays dans le monde entier afin de stimuler leurs économies. Cela finira par alimenter l'inflation. L'inflation est une alliée de l'or et elle en fera augmenter le prix. Dans le scénario actuel, il existe une forte probabilité que cela se produise. Outre l'impression monétaire, l'inflation générale contribuera également à la hausse du métal précieux.

D'autres facteurs tels que la production aurifère et les réserves d’or détenues par les différentes banques centrales jouent également un rôle majeur dans la détermination du prix de l'or. Dans le contexte actuel, il est peu probable que des pays se mettent à vendre leurs réserves d'or. Au contraire, nombre d'entre eux ont augmenté leurs avoirs. Par conséquent, ces différents facteurs ne devraient pas exercer de pression à la baisse sur le prix de l'or.

Le prix de l'argent va-t-il augmenter en 2021 ?

L'argent a  tendance à suivre l'or. Tout comme le métal jaune, il profite de la nervosité des investisseurs face à la lenteur de la reprise économique mondiale et au risque de nouvelles vagues d'épidémies de Covid-19. Les taux d'emprunt extrêmement bas ont également réduit le coût d'opportunité lié à la détention d'un actif non productif d'intérêts, et il n'y a aucun signe annonciateur d'un changement. 

Environ deux tiers de la demande d'argent provient d'applications industrielles physiques, telles que les semi-conducteurs et les soudures dans l'électronique, les panneaux solaires, l’épuration des eaux, les batteries et l'éclairage LED, ainsi que la joaillerie.

L'augmentation de la demande industrielle et l'intérêt soutenu des investisseurs devraient se combiner à la baisse de production des sociétés minières argentifères pour appuyer les prévisions de 2021.

Les analystes de la société allemande Heraeus Precious Metals ont déclaré dans un récent rapport que : “L'offre mondiale des mines argentifères devrait se contracter de 6,3% pour atteindre 780,1 Moz [millions d'onces] cette année (source : The Silver Institute), reflétant ainsi l'impact des interruptions d'exploitation en réponse à la pandémie. Bien que ce déclin soit plus marqué que les années précédentes, l'offre des sociétés minières diminue depuis 2016 en raison de la baisse en teneur du minerai dans les principales exploitations d'argent et du manque de nouveaux projets”.

“Malgré le rallye de l'argent cette année, les producteurs hésiteront à augmenter l'offre sur la base du prix uniquement. La majorité de l'argent est extraite comme sous-produit d'autres métaux (comme l'or), et constitue la principale source de revenus pour de nombreux producteurs d'argent. L'argent, comme l'or, enregistre généralement de meilleures performances à partir de la mi-décembre et au cours du premier trimestre. Si la tendance se maintient, l'argent continuera à surperformer l'or”.

Dans l’intervalle, les analystes de la banque australienne ANZ soulignent que "l'argent a largement surperformé l'or au cours des deux derniers trimestres, ramenant le ratio or/argent à 80. La demande d'investissement a été le principal moteur, les avoirs des ETF ayant atteint cette année un niveau record de 871 Moz (+250 Moz de flux nets). L'investissement de détail n'a pas été en reste, puisque les achats de pièces et de lingots ont augmenté de plus de 15%. Ces investissements importants ont compensé une demande manufacturière plus faible dans un contexte de contraction de l'activité économique. L'offre minière s'est contractée de 5% par an pour atteindre 795 Moz, ce qui a également contribué à maintenir l'équilibre du marché".

Les analystes ont écrit dans une récente note de prévision sur le prix de l'argent en 2021 : "Si la demande d'investissement a été le principal moteur cette année, nous prévoyons une forte reprise de la demande industrielle et de la joaillerie en 2021. L'électronique et les panneaux solaires seront la principale source de croissance de la demande dans un contexte de rebond de l'activité industrielle. Dans l'ensemble, les caractéristiques fondamentales de l'argent devraient soutenir l'intérêt des investisseurs, poussant le prix vers 26,5 $/oz au cours des 6 à 12 prochains mois.".

Ole Hansen, directeur stratégique des matières premières à la Saxo Bank, est optimiste quant aux perspectives du prix de l'argent en 2021 : "L'argent a souvent fait peur aux investisseurs en raison de sa double utilisation comme métal précieux et industriel, et 2021 verra l'argent augmenter sur ces deux plans... L'augmentation du prix de l'argent en 2021, y compris par rapport à l'or, est due à la croissance rapide de la demande d'argent dans les applications industrielles, en particulier celles axées sur la transformation verte, comme les cellules photovoltaïques utilisées dans la production de panneaux solaires".

Hansen ajoute : "Une véritable crise de l'offre est également à prévoir en 2021, contrariant ainsi le soutien politique massif aux investissements dans l'énergie solaire sous la présidence de Biden, le Pacte vert pour l'Europe et l'objectif de neutralité carbone de la Chine pour 2060, entre autres initiatives".