On surnomme le pétrole, surtout depuis la crise des années ‘70 et l’explosion de son prix, l’or noir. Quelle est la relation entre l’or et le pétrole? En existe-t-il une?

L’or occupe une place importante dans la société et ce, dans le monde entier. Le métal est utilisé comme conservateur de valeur et monnaie d’échange depuis au moins 5000 ans. L’histoire du pétrole n’est pas récente non plus. Le pétrole était déjà exploité dans la province romaine de Dacia, aujourd’hui la Roumanie, et en Chine il y a 2000 ans. Mais il est devenu un élément à part entière de la politique, de la société et de la technologie au début du 20ème siècle. L’invention du moteur à combustion a été l’élément déclencheur dans l’importance prise par le pétrole.

Comme on peut le voir dans le premier graphique, il semble que l’évolution des prix du pétrole et de l’or ait suivi un parcours similaire. De 1900 à 1970 le prix de l’or a été fixe, alors que le prix du pétrole a varié librement sur le marché. Créée en 1965, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a commencé à intervenir sur le marché pour influencer et manipuler le prix du pétrole, surtout à partir de 1970. Avec la fin du « gold exchange standard » en 1971, le prix de l’or est lui aussi devenu libre, mais pas complètement, car il est toujours resté sous l’influence et la manipulation des États.

 

Graphique #1 : Pétrole brut vs or

 

Les principales raisons de l’abandon du standard or par les Etats-Unis ont été un déficit et une dette qui augmentaient de manière démesurée. Ceci avait pour objectif de dévaluer le dollar par l’inflation. On peut observer dans le graphique #2 qu’autant l’or que le pétrole ont suivi le cours de l’inflation. Durant la période avant 1971, quand le prix de l’or était fixe, il a sous-performé l’inflation et, dès qu’il a été libéré, il a rapidement explosé, sur-performant l’inflation. 

 

Graphique #2: L’or, le pétrole brut et l’inflation américaine (1900=100)

 

Regardons maintenant l’évolution des prix du pétrole et de l’or depuis 1971. L’or et le pétrole se sont maintenus, non seulement au-dessus de l’inflation officielle, mais aussi de celle de ShadowStats, qui est calculée sans les modifications apportées par le gouvernement américain en 1980, qui sous-estiment l’inflation.

 

Graphique #3 : L’or, le pétrole brut et l’inflation américaine (1970=100)

 

Si le pétrole est une marchandise, l’or est surtout une monnaie. Il suit l’augmentation de la masse monétaire qui précède l’inflation, tel qu’on peut le voir dans le graphique #4. Il y a un délai entre le moment où la masse monétaire augmente et le moment où on observe ses effets dans les prix des produits et services. L’or et le pétrole sont tous les deux touchés par l’inflation, mais l’or réagit aussi aux crises du système monétaire international, car aujourd’hui il est surtout une monnaie de réserve. On observe que le pétrole a suivi l’inflation, alors que le prix de l’or a sur-performé aussi bien durant la crise du dollar des années ‘70 que lors de la crise financière de 2008. Ceci est dû au fait que l’or est un métal monétaire. L’augmentation du prix du pétrole est un canalisateur d’inflation, car il est un ingrédient majeur et essentiel dans le fonctionnement de l’économie mondiale.

 

Graphique #4: La masse monétaire américaine vs le prix de l’or

 

En calculant le prix du pétrole en onces d’or au lieu d’en dollars américains, on élimine presque toute trace d’inflation. Il reste seulement les fluctuations des deux matières dues à l’offre et à la demande (voir graphique #5). En éliminant l’inflation, on constate que le prix du pétrole en onces d’or performe bien en période de croissance économique et qu’il baisse en période de récession.

 

Graphique #5: Le pétrole brut en onces d’or

 

Aussi bien l’or que le pétrole s’échangent en dollars américains. Par conséquent, leurs prix dépendent de la force du dollar américain. La force du dollar est déterminée par l’inflation. On peut donc argumenter que les prix des deux matières ont une tendance similaire, non pas parce qu’une influence l’autre, mais parce que leurs prix sont influencés par un facteur commun et majeur, l’inflation.

Si le dollar américain était abandonné comme seule devise de paiement pour les achats de pétrole et si, en plus, l’or n’était plus seulement coté en dollars, ceci aurait un effet majeur sur la demande de dollars, mais n’affecterait pas la relation entre l’or et le pétrole. Ceci semble être l’objectif de plusieurs pays et surtout de la Chine et de la Russie. Le conflit récent entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite pourrait déclencher, s’il s’aggrave, ce décrochage entre le dollar et le pétrole et entre le dollar et l’or.

Le prix du pétrole en onces d’or a beaucoup baissé en 1973, comparé à 1971. En 1971, le président Nixon a abandonné le « gold exchange standard », produisant une augmentation du prix de l’or et du pétrole qui a atteint $97,32 en 1973. Quel serait le prix de l’or aujourd’hui si on se base sur des ratios historiques?

Selon SRSrocco Report, les prix de l’or basés sur des ratios historiques pétrole/or, en prenant comme base un prix du pétrole de $102,03 (21 février 2014), sont:

1981-2000 (ratio 18,6) = $1,897.76

1971-1980 (ratio 15,9) = $1,622.28

1961-1970 (ratio 20,0) = $2,040.80 (le prix de l’or était fixe)

Aujourd’hui, le prix du pétrole en onces d’or semble être dans les limites historiques, alors que le prix de l’or devrait être autour de $1.760,02.

On observe aussi que, durant la crise financière de 2008, le prix de l’or a très peu baissé, alors que celui du pétrole a subi une chute vertigineuse (graphique #6).

 

Graphique #6: Le pétrole vs l’or depuis la fin du standard d’échange or en 1971

 

Graphique #7: Le pétrole vs l’or depuis la crise financière de 2008

 

Selon le World Gold Council, lors des cinq dernières années (jusqu’à octobre 2013), la performance de l’or (75,3%) a été presque la même que celle du pétrole (75,7%). Le taux composé de croissance annuelle de l’or et du pétrole a été le même, soit 11,9%. La volatilité des rendements annualisés (US$) a été de 21,5% pour l’or et de 18,7% pour le pétrole. La corrélation sur cinq ans des rendements en dollars américains entre l’or et le pétrole a été de seulement 0,38. 

Comparons maintenant les trois bulles spéculatives de l’or et du pétrole depuis 1970. On observe que le pétrole (graphique #8) et l’or (graphique #9) étaient dans une bulle spéculative dans les années ’70, alors qu’en 2008, seul le pétrole (graphique #10) respecte le modèle type d’une bulle spéculative. Il faut tout de même remarquer que la bulle du pétrole des années ’70 se conforme uniquement avec la phase haussière du modèle, alors que la phase baissière, phase de défoulement, a pris beaucoup plus de temps à s’accomplir en n’atteignant $10.42 qu’en ’86. Ceci est-il dû à la manipulation par le cartel du pétrole (OPEP) qui a ralenti sa chute? Je le pense. L’or, lui (graphique #11), ne semble être depuis 2000 qu’à la fin d’un piège baissier de la phase de prise de conscience qui, à mon avis, débouchera dans la phase de mania cette année ou, au plus tard, l’année prochaine. 

 

Graphique #8: Bulle spéculative de 1981 du pétrole

 

Graphique #9: Bulle spéculative de 1980 de l’or

 

Graphique #10: Bulle spéculative de 2008 du pétrole

 

Graphique # 11: Bulle spéculative future possible de l’or

 

Aujourd’hui, le pétrole est peut-être la matière première la plus importante dans l’économie mondiale, et l’or est la seule monnaie de réserve physique sans risque de contrepartie et qui n’est pas une dette. Des changements dans le prix du pétrole se répercutent rapidement sur les mesures prises par le gouvernement au sujet de l’inflation, conduisant ainsi à des changements de politique monétaire qui ont un impact majeur sur l’économie. Comme l’or est une monnaie liquide physique et le pétrole une matière première essentielle à l’économie, il est normal que leurs prix aient une corrélation négative en prix réels. Quand l’économie va bien, la demande de pétrole augmente, alors que celle de l’or diminue. Mais si l’inflation intervient, alors le prix nominal des deux matières augmente en même temps et avec l’inflation (graphiques #1 et 2). N’oubliez pas que l’inflation diminue la valeur du moyen d’échange (dollar, euro, etc.) et non pas de l’or et du pétrole.

Il ne faut tout de même pas oublier qu’aujourd’hui encore, aussi bien le prix du pétrole que de l’or sont toujours manipulés; l’or par les banques centrales et le pétrole par les pays producteurs (OPEP). Dans quelle mesure? L’OPEP a intérêt à ce que le prix monte, mais pas trop, pour ne pas faire baisser la demande, alors que les banques centrales ont intérêt à ce que le prix de l’or n’augmente pas ou pas très vite, pour éviter de faire fuir les gens de la monnaie fiduciaire de papier (dollar, euro, etc.). Mais ces manipulations ont leurs limites et, à mon avis, ne font que retarder le cours normal des choses.