Jim Sinclair, le légendaire investisseur et trader, a raconté à King World News que ce qui s’est passé hier (1er mars 2012) constituait un exercice de dissimulation de la part de la Réserve fédérale et des médias de masse. Il a même expliqué la chronologie exacte de la dissimulation et comment elle a été orchestrée.

"Tout le monde sait que ce sont les liquidités qui font la force des marchés de capitaux. Alors ce à quoi nous assistons n’est pas une amélioration des revenus, ni une économie mondiale qui s’améliore, mais bien une amélioration des liquidités.

Si il fallait vraiment croire ce que Bernanke essaie de dire aux investisseurs aujourd'hui, qu'un QE3 ne sera pas nécessaire, grâce à de modestes améliorations des statistiques d’emploi, alors le marché aurait dû bouger de 800 points, avec l’or perdant $100… parce que la chose qui fait bouger le marché des capitaux est la même qui fait bouger les métaux précieux : la liquidité."

Quand on lui a demandé de réagir aux propos de Jean-Marie Eveillard, sur le fait que les banques centrales étaient désespérées et intervenaient sur le marché de l’or, Jim Sinclair a répondu : "Commençons par l’intervention de ce matin… Tout commence par les nouvelles : qu’est-il arrivé en Europe ? La banque centrale européenne (BCE) a prêté $712.4 milliards aux banques membres. Ce qui constitue la deuxième injection massive de crédit découlant des opérations de sauvetage de la dette de la zone Euro. Ça, c’est de l’injection d’argent (quantitative easing, ou QE), et nous savons que cet argent qui arrive dans les coffres de la BCE vient de deux endroits : du FMI et des « arrangements » (swaps) effectués par la Réserve fédérale américaine.

L’argent coule, dans cet ordre, de la FED vers le FMI, du FMI vers la BCE, et de la BCE aux banques membres. Du pur QE à l'échelle mondiale.

En même temps que cet événement fait la une, le chef de la FED, Ben Bernanke, déclare en entrevue : ‘Suite à une amélioration modeste dans l’immobilier, il est possible que nous n’ayons pas à dépendre de nouveau stimulus (QE3).’ À ce moment-même, l’or perd $30… si cela n’est pas de l’intervention, je ne sais pas ce que veut dire ce mot.

La prochaine étape (de l’intervention) se passe d’une façon technique. Quand le prix remonte par les transactions « humaines », les algorithmes recherchent une raison de vendre. Ils réagissent à la forte action et font descendre le prix en vendant. Qu’aujourd'hui le marché des capitaux ait eu une journée « ordinaire » de -5 points pendant que l’or ait perdu près de $100, c’est une contradiction.

Combien d’auditeurs ont vraiment entendu parler de ces $712.4 milliards de prêts à bas intérêts qu'ont fait  la BCE aux banques membres aujourd'hui ? L’information est là, quelque part, mais il vous faudra chercher longtemps pour la trouver.

Ce qui s’est passé aujourd'hui constitue une des plus grosses injections de liquidités dans le système depuis qu’il existe. Aujourd'hui, la FED et les médias de masse se sont livrés à un exercice de dissimulation d’une des plus grosses injections d’argent jamais effectuées dans le système. "

Eric King
KingWorldNews.com