La Fed est en plein mode de contrôle des marchés après son annonce délicate d'une future hausse des taux. Elle empêche à tout prix le marché action de corriger, pour tenter de relancer le volant d'inertie des marchés, en espérant qu'ils vont continuer sur leur lancée jusqu'au prochain discours. Car la réaction des marchés à une annonce est minutieusement analysée par tous les participants, presque autant que le discours lui-même.

Normalement les marchés action auraient dû corriger. Evidemment que cela va mal finir, mais la Fed empêche par tous les moyens le marché action en situation de bulle de se renverser parce que c'est le meilleur moyen d'entretenir le sentiment de richesse chez les Américains, qui y ont leur fonds de pension investi ou leurs économies.

L'or est devenu le "baromètre-punching ball" de la Fed et un simple paramètre de plus à contrôler. Pour la Fed, c'est crucial de pouvoir relever les taux sans produire une panique sur le marché actions, de façon à disposer de munitions quand celui-ci va basculer en bear market, mais je ne suis pas sûr qu'elle pourra le faire, parce qu'elle arrive très tard dans le cycle de hausse du marché action. Nous sommes même carrément au seuil de l'implosion! Normalement, s'il n'y avait pas eu tous ces QE à retirer, elle aurait déjà remonté les taux et aurait pu disposer de l'arme de la réduction des taux en cas de panique sur les marchés.

Je pense que c'est la plus longue et la plus grande opération de contrôle des marchés depuis que la Fed existe, et c'est pour cette raison que j'anticipe le plus grand chaos sur les marchés d'ici 2015. Mais on voit depuis le début de l'année que les opérations ponctuelles de contrôle du prix de l'or produisent de moins en moins d'effet, et que l'or entre fréquemment en backwardation (signes de pénurie d'or physique).

L'argent n'a presque pas bronché aujourd'hui et les mines du HUI n'ont même pas répliqué la secousse du métal avec un levier de deux fois. Cette force relative est un bon signe pour la suite, mais il faut encore attendre de voir si les attaques flash vont se poursuivre jusqu'à demain.