La Chine rejoint la ruée vers l’or des banques centrales en augmentant ses réserves officielles

Publié par Goldbroker ™ | 11 févr. 2019 | Articles 1894

Par Zhou Xin, Karen Yeung

Ces derniers deux mois, la Chine s’est jointe à la ruée vers l’or des banques centrales mondiales en augmentant ses réserves officielles d’or, même si les achats restent modestes par rapport au volume de ses réserves de change, selon les données publiées lundi par la Banque populaire de Chine.

Les réserves d’or du pays sont passées de 59,56 millions d’onces à la fin décembre 2018 à 59,94 millions d’onces (1 864 tonnes) à la fin janvier, soit un ajout de 0,38 millions d'onces (12 tonnes), marquant ainsi un deuxième mois d’affilée d’augmentation.

Ce dernier achat d’or par la deuxième économie mondiale arrive à un moment où les principales banques centrales accumulent le métal précieux. Selon le World Gold Council, la quantité d’or achetée par les banques centrales en 2018 n'a jamais été aussi élevée depuis 1971, l’année où le président Richard Nixon mit fin à l’adossement du dollar à l’or.

La Chine s’est montrée réticente à diversifier ses réserves de change, les plus importantes du monde, avec de l’or. Les réserves d’or officielles sont demeurées inchangées pendant 26 mois, à 50,24 millions d’onces, d’octobre 2016 à novembre 2018.

Yi Gang, l’actuel gouverneur de la banque centrale, a déclaré en 2013, alors qu'il dirigeait la SAFE (State Administration of Foreign Reserves), que Pékin n'était pas en mesure de se diversifier de manière significative avec de l'or, le marché de l'or étant trop petit pour les 3 000 milliards $ de réserves de change de la Chine.

Mais les choses pourraient commencer à changer - bien qu'il reste à voir si les modestes achats d'or au cours des deux derniers mois représentent un tournant fondamental dans l'attitude de la Chine envers le métal précieux.

Jeffrey Halley, analyste principal de marchés chez OANDA, a déclaré que les risques géopolitiques dans le monde (guerre commerciale États-Unis/Chine, Venezuela), et l’aversion au risque sur les marchés boursiers, ont suscité un regain d'intérêt pour l'achat d'or en tant que "valeur refuge".

"La Chine, depuis longtemps, essaie également de diversifier ses réserves hors du dollar américain", a ajouté Halley.

Les réserves d'or de la Chine étaient demeurées inchangées entre avril 2009 et mai 2015, à 33,89 millions d'onces, alors que ses réserves de change avaient presque doublé au cours de la même période. Son stock officiel d'or a ensuite bondi à 53,32 millions d’onces en juin 2015, avant d'atteindre 59,24 millions d’onces en octobre 2016.

En janvier, les réserves de change de la Chine ont augmenté de 15,2 milliards $ – la plus forte augmentation en un an – malgré l'effet de la réglementation sur les échanges de devises. Pékin accorde à chaque citoyen chinois un quota de change de 50 000 $ par an, à compter du 1er janvier.

Wang Chunying, un porte-parole de SAFE, a déclaré que l’appréciation des actifs non libellés en dollars, le mois dernier, a contribué à augmenter légèrement la taille totale des réserves de change.

 

 


Source originale: South China Morning Post


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Goldbroker ™  La Rédaction

   

Mes articles


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits