Les banques centrales à travers le monde ont acheté un montant record de 477,2 tonnes d’or en 2014, 17 % de plus par rapport à 2013, pour tenter de réduire l’influence du dollar US en ces temps d’instabilité financière mondiale, selon le World Gold Council (WGC).

En se basant sur le prix moyen de l’or en 2014, l'investissement s'élève à environ 19,4 milliards de dollars. Il s’agit de la plus grande quantité d’or achetée par les banques centrales en près de 50 ans, est-il indiqué dans un rapport du WGC.

La majorité des pays qui augmentent leurs réserves d’or appartiennent à la Communauté des États indépendants (CEI).

La Russie, avec des réserves de plus de 1,200 tonnes, a ajouté 173 tonnes à ce stock déjà impressionnant. Depuis la chute de l’Union Soviétique, le pays n’avait jamais acquis autant d’or… L’or représente 12% des réserves globales de la Russie.

Le Kazakhstan et l’Irak ont acheté 48 tonnes d'or chacun. L’Irak a vu ses réserves d’or tripler en moins d’un an.

 

Acheteurs d'or en 2014

 

World Gold Reserves

 

Les ventes d’or par les banques ont été plus limitées. La vente de 19 tonnes par la banque centrale d’Ukraine a été la plus grosse, mais cela se comprend bien, vu l'actuelle situation économique en Ukraine qui a forcé le gouvernement à vendre.

Le ralentissement économique mondial, auquel s'ajoute des troubles politiques et un prix du pétrole à la baisse, a poussé les autorités monétaires mondiales dans une guerre des devises. L'année dernière, l’Union européenne, la Russie, l’Ukraine, Singapour et l’Inde ont assoupli leur contrôle monétaire, et le rouble russe et la hryvnia ukrainienne ont perdu plus de 50% de leur valeur.

En plus de ces achats, les demandes de rapatriement s'accumulent, ce qui confirme l'appétit des banques centrales pour l'or.