Cette vidéo aborde la quantité d'or qu'il reste dans le monde, combien on en a extrait et puis les attentes quant à la production aurifère mondiale.

Le concept de "peak gold" soutient que la production d'or a atteint un maximum (comme le "peak oil" pour le pétrole) et qu'elle ne peut que décroître de manière progressive. Deux camps se forment vis-à-vis de ces conceptions. 

Selon le World Gold Council, la production totale des mines d'or en 2020 a totalisé 3 531 tonnes d'or produites, soit une diminution de la production.

La thèse du "peak gold" ne serait-elle pas un peu prématurée ? Certes, la croissance de l'offre minière est de plus en plus difficile à soutenir, car les découvertes majeures d'or sont plus rares mais, parallèlement, le prix de l'or augmente. Le "peak gold" va durer pendant des décennies avec peut-être une chute croissante de la production mais ce sera très lent, avec peu d'impacts directs sur les investissements à moyen terme.