En désignant Judy Shelton pour occuper l'un des deux postes vacants au sein du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine (Fed), le président Donald Trump a choisi une économiste favorable à un retour à l'étalon-or et critique à l'égard de la politique des banques centrales.

Mme Shelton, qui occupe le poste de directrice à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd), s'est exprimée, pas plus tard que l'an dernier, en faveur d'un arrimage du dollar à l'or.

M. Trump a annoncé, sur Twitter, son intention de nommer Shelton et Christopher Waller, actuellement vice-président exécutif à la Fed de Saint-Louis :

 

 

Les deux candidats devront être approuvés par le Sénat, un processus qui pourrait prendre plusieurs mois.

Le 21 avril, Judy Shelton publiait une tribune dans le Wall Street Journal, The Case for Monetary Regime Change (Les arguments en faveur d'un changement de régime monétaire) :

"Malgré tous les discours sur un système "basé sur des règles" pour le commerce international, il n'y a pas de règles quand il s'agit de garantir des conditions de concurrence monétaires équitables. L'étalon-or classique a établi une référence internationale pour les valeurs monétaires, conformément aux principes du libre-échange. Les arrangements actuels permettent aux gouvernements de manipuler leurs devises pour obtenir un avantage à l'exportation.

La monnaie est censée constituer une unité de compte fiable et une réserve de valeur au-delà des frontières et dans le temps. Il est tout à fait raisonnable de se demander s'il ne vaudrait pas mieux lier l’offre de monnaie et de crédit à l’or ou à un autre élément de référence plutôt que de se fier au jugement d'une dizaine de responsables monétaires réunis huit fois par an pour fixer les taux d’intérêt. Un tel système permettrait aux particuliers (comme sous l'étalon-or) ou aux banques centrales étrangères (comme sous Bretton Woods) d'assurer la convertibilité de leur monnaie. Dans les deux cas, cela pourrait diminuer les pressions inflationnistes."

Dans un article de 2018 pour le think thank libéral Cato Institute, Shelton a établi une comparaison entre les crypto-monnaies et l'or :

"Si l'attrait des crypto-monnaies réside dans leur capacité à fournir une monnaie commune et à maintenir une valeur uniforme pour chaque unité émise, il suffit de se référer aux antécédents historiques pour confirmer que ces mêmes qualités ont été assurées par l'étalon-or international classique, et ceci, sans compromettre la souveraineté des différents pays. Au contraire : les règles de l'étalon-or permettent aux nations de participer volontairement en opérant conformément à la discipline de la convertibilité de leur propre monnaie en or."

"Les États-Unis sont le plus grand détenteur de réserves officielles d'or au monde. En proposant un nouveau système monétaire international lié d'une certaine manière à l'or, l'Amérique a l'occasion de s'assurer une place prépondérante dans les affaires monétaires internationales tout en promouvant un véritable libre-échange fondé sur une base monétaire solide. L'or a toujours été un dénominateur commun pour mesurer la valeur ; il est largement accepté à tous les niveaux de revenu de la société et est universellement reconnu comme un substitut monétaire ayant une valeur intrinsèque", a-t-elle écrit.

Le choix de Shelton pourrait laisser entrevoir la frustration grandissante de Trump à l'égard des dirigeants de la Fed et de l'orientation de la politique monétaire de la banque centrale. M.Trump a affirmé que la hausse des taux d'intérêt et le resserrement quantitatif ont fait plafonner la croissance du PIB et affaibli la position des États-Unis dans les négociations commerciales avec Pékin. 

Les deux économistes choisis par le président américain se sont déjà exprimés publiquement en faveur de taux d'intérêt directeurs plus bas. Interrogée dans une récente interview pour le Wall Street Journal sur la question de savoir si la banque centrale américaine devrait baisser les taux d'intérêt, elle a déclaré, "La réponse est oui".

"Lorsque votre économie est prête à croître en raison de la réduction des impôts, de la réduction de la réglementation, de la dynamique des réformes dans les secteurs de l'énergie et du commerce, vous voulez garantir un accès maximal aux capitaux.", a-t-elle déclaré au WSJ. "La pratique de la Fed consistant à payer des intérêts aux banques juste pour garder leurs fonds sur des comptes de dépôt, au lieu de les prêter à l'économie reélle, est malsaine et perturbante ; le taux directeur devrait baisser rapidement lorsque cette pratique sera progressivement éliminée."

Dans son livre Money Meltdown, publié en 1998, Judy Shelton était déjà arrivé à la conclusion que "les banquiers centraux et leurs défenseurs sont loin d'être omniscients".

Après la nouvelle de la nomination de Shelton au Conseil des gouverneurs de la Fed, le prix de l'or a grimpé de 10 $, passant de 1 425 $ à 1 435 $ en quelques minutes.