Interview de Jim Willie sur la manipulation du cours de l'or sur le COMEX et le LBMA

Publié par Fabrice Drouin Ristori | 20 sept. 2013 | Articles

"Au regard de la manipulation continue sur les marchés-papier de l'or et de l'argent, j’ai décidé d’interviewer des personnalités du secteur des métaux précieux et de leur poser exactement les mêmes questions sur la manipulation des prix de l’or et de l’argent : Chris Powell (GATA), James Rickards et Jim Willie (Goldenjackass.com).

Les investisseurs qui ont conscience de la manipulation des cours, se posent des questions importantes, je me suis concentré sur certaines qui vont droit au but.

J’ai déjà expliqué, dans mon dernier Market Report, qu’il y a une déconnexion croissante entre les marchés « papier » et physique. Avec ces interviews, j’ai voulu partager les points de vue externes des analystes de renom qui reconnaissent que les prix « papier » de l’or et de l’argent sont manipulés depuis plusieurs années.

Voici la deuxième interview, avec Jim Willie."

Fabrice Drouin Ristori

Fabrice Drouin RistoriM. Willie, merci d'avoir accepté cette interview. Combien de temps pensez vous que la manipulation des métaux précieux peut durer ?

Jim WillieAu lieu de se poser la question dans un cadre temporel, concentrons nous plutôt sur les événements eux mêmes. Il ne faut pas se focaliser sur une séquence temporelle, mais plutôt sur une suite d’événements qui s’enchaînent. Le système est soutenu par les spéculateurs, institutions et politiciens corrompus. La manipulation de l’or va continuer jusqu’à ce que le marché de l’or soit complètement détruit, jusqu’à ce que les grandes banques qui le contrôlent soient complètement détruites, ou jusqu’à ce que la structure du dollar et des obligations US soient complètement détruites. Personnellement, je trouve encourageant le crash organisé des cours de la mi-avril, cette tentative de faire baisser violemment le prix de l’or. Cela a contribué à exposer la manipulation, à montrer que les inventaires d'or du COMEX et du LBMA sont extrêmement bas, à souligner la grande différence entre le prix de l’or « papier » (contrats futures) et celui de l’or physique (gros volume de ventes actuellement), et à soudainement apporter aux gens riches le sentiment d’urgence de retirer leur or physique de leurs comptes d’or alloué. Les banquiers ont démontré prima facie que leur attaque sur le marché de l’or a été motivée par le fait qu’ils n’avaient plus d’or pour honorer les contrats (livraisons). Je pense que le prochain gros scandale sera celui du vol des comptes d’or alloué qui, selon mon excellente source, impliquent l’utilisation, la location (leasing) et le vol de plus de 20,000 tonnes d’or. La demande formelle du gouvernement allemand de rapatriement de son or n’est que la partie émergée de l’iceberg. Ce ne sont pas les banques qui s'effondreront en premier, parce qu’elles sont beaucoup trop protégées. C’est une compétition, une course entre la destruction de la structure dollar US/obligations US et celle du marché de l’or sur le COMEX et le LBMA. Le dollar et les bons US sont en voie d’être rejetés par les pays Asiatiques, maintenant mieux organisés. Le COMEX et le LBMA sont en voie d’être reconnues pour ce qu’ils sont, des marchés où il n’y a pas d’or physique en stock.

FDR: Qu’est-ce qui mettra fin à cette manipulation ? La demande d'or physique ? Un événement géopolitique globale organisé par les BRICS ?

JW: Je soupçonne fortement que la manipulation sur le COMEX et le LBMA va continuer ad nauseam, et ce, malgré une prise de conscience du degré de corruption qui sévit sur ces marchés, et de leurs stock quasiment vides. Ceux qui contrôlent le marché de l’or ne sont pas sujets aux règles ou à des poursuites légales, vu qu’ils constituent un rouage essentiel de ce système de plus en plus autoritaire. Donc, ils vont continuer. Cependant, la fin viendra quand les États-Unis seront complètement isolés mondialement et que le dollar US sera rejeté comme mode de règlement des échanges commerciaux internationaux. La précédente réunion du G-20, en Turquie, a attiré l’attention sur le contournement du système dollar US/ bons du Trésor US dans ces échanges commerciaux. Les pays Asiatiques sont frustrés et choqués des abus et de la corruption qui se manifeste désormais ouvertement. Ma prévision est qu’il y aura un nouveau standard-or pour répondre aux besoins du commerce international, il se mettra en place dans plusieurs mois. Ce ne sera pas un standard-or pour les banques et les devises, comme pour le système SWIFT et le FOREX. Il impliquera un nouveau fonds de développement des BRICS, qui se transformera en fait en usine de traitement des bons du Trésor américain, en convertissant la dette toxique du gouvernement américain (bons US) en lingots d’or. Les règlements commerciaux internationaux migreront vers l'utilisation de l'or comme mode de paiement. La Turquie jouera un rôle important d’intermédiaire. Quand le paiement du pétrole aura cessé de se faire en dollar US, ce sera terminé. La réunion du G-7, organisée en urgence la première semaine de mai, a démontré que les pays de l’Ouest viennent de se rendre compte qu’il ne reste plus beaucoup de temps. La mort du standard actuel, le pétro-dollar, coïncidera avec la mort du dollar US comme monnaie de réserve internationale. Et cette mort sera causée par la Chine et la Russie, en collaboration avec les BRICS, le G-20 et la Shanghai Coop Organization.

FDR: Quels seront les signes qui prouveront que la manipulation se termine?

JW: Quand le COMEX et le LBMA deviendront des marchés vides, avec très peu de spéculateurs, très peu d’activité et d'importantes accusations au sujet de fraudes contractuelles, ainsi qu'une série de poursuites légales. Quand le COMEX ne communiquera plus le cours de l’or, les investisseurs voudront savoir pourquoi, ce qui constitue une invitation implicite à des poursuites légales pour fraude contractuelle et, en certains cas, à des demandes de recouvrement d’anciennes pertes. Quand le cours officiel de l’or du COMEX ne sera plus relativement proche du prix actuel de l’or physique (que l’on découvrira à partir de transactions connues et publiques dans les centres majeurs de trading d'or physique) mais en sera plutôt énormément éloigné, et de manière embarrassante : ce sera le signe de la grande disparité entre le prix de l’or-papier et celui de l’or physique. Cette disparité est en train d'augmenter, vu que très peu d’or physique est disponible au prix de l’or-papier, et que de fortes primes sont appliquées pour obtenir de l’or physique. Les pénuries causeront des problèmes majeurs, problèmes souhaités et attendus par la petite communauté des analystes et investisseurs qui connaissent réellement le marché de l’or. A mesure que cet écart augmentera, un débat verra le jour pour savoir si le prix du COMEX est un anachronisme, un artéfact d’une ère corrompue, une caverne reconnue de voleurs avec l'aide de la presse financière, ou une preuve suffisante pour entrainer des poursuites en justice (procès ou poursuites criminelles). Attendez-vous à des poursuites en justice bien avant que quelque changement n'ait lieu.

FDR: Pensez-vous que cette manipulation cessera du jour au lendemain, ou qu'il s'agira d'un processus progressif ? 

JW: Je m'attends plus à une fin progressive, comme la pathogenèse d’un organisme cancéreux. J'estime que la manipulation va continuer beaucoup plus longtemps que ce que la plupart des gens ne pensent. Cette manipulation deviendra bientôt ridicule et absurde aux yeux des observateurs. Quand le cours de l’or papier sera de $600 à $800 plus bas sur le COMEX (que le cours de l'or physique), les banquiers continueront leur stratagème, mais ils auront beaucoup de mal à maintenir une quelconque crédibilité ou à ne pas flancher devant les questions du public ou du Congrès US. Il faut se rappeler que leur motivation, selon moi, est d'arriver à se sortir de leur montage de contrats short (à la vente) sur l'or en invoquant un cas de force majeure. Le vrai prix de l’or physique est certainement de plusieurs centaines de dollars du cours affiché sur le COMEX, mais le cartel bancaire s’en moque. Les banques veulent éviter les conséquences de leurs massives positions short sur les contrats futures grâce à un prix sur le COMEX artificiellement bas mais qui soit reconnu légalement. Si la justice reconnaît et approuve légalement un cours de l'or manipulé sur le COMEX, alors les banquiers pourront se sortir légalement de leurs positions catastrophiques sur l'or. C’est leur but, et ils ne se préoccupent pas de ce que pensent les gens ou des critiques des analystes financiers. Ils se soucis uniquement de la porte de sortie légale que représente un cas de « force majeure ».

FDR: Est-ce que les cours spot de l’or et de l'argent sont aujourd'hui crédibles dans la détermination de la valeur réelle de l’or et de l’argent physique ?

JW: Pas du tout. Ils représentent une base de départ pour la détermination mais qui est de plus en plus ignorée. Le prix spot papier est plutôt considéré comme le point de départ, le point de référence, dans la détermination d'un prix supérieur auquel la transaction aura lieu. Ce prix varie à différents endroits du monde, c’est déjà le cas. Une chose remarquable cependant, est que les primes sur l’or physique, qu’il s’agisse de pièces, de lingots ou autres, ont commencé à baisser comparé à leur niveau élevé atteint tout de suite après l’attaque à la baisse de mi-avril où l'on a pu voir une montagne de contrats à la vente déferler sur le marché. Comprenez que Le grand défi, pour le cartel bancaire, est d’arriver à fournir l’or physique sur le marché pour répondre à la demande grandissante. Ils doivent éviter à tout prix toute pénurie. Les banquiers sont en train de voir s'épuiser rapidement leurs réserves d'or physique. Souvenez-vous, entre mars et juillet 2013, 5,000 tonnes d’or ont été retirées des banques londoniennes par des entités Asiatiques extrêmement motivées. Cet événement n’a pas fait les gros titres, mais je l'ai bien noté. Pour que le prix demeure stable, l’offre doit satisfaire la forte demande. Le cartel bancaire a deux options : continuer à fournir de l'or physique et épuiser ainsi complètement ses réserves, ou refuser de le faire et voir le cours de l'or physique s'échanger $1,000 de plus que le cours de l'or papier, avec des pénuries rendues publiques ainsi qu’un COMEX vide.

FDR: Quelles conséquences aurait un marché de l'or libre de toutes manipulations pour les populations mondiales – pas seulement pour les investisseurs, mais pour les populations en général?

JW: Je pourrais écrire un livre entier sur le sujet, ma vision est la suivante : les gens pourraient épargner en investissant dans un actif légitime permettant réellement la préservation de richesse. Un actif qui ne présente aucun risque de contrepartie comme c'est le cas des produits financiers type dette ou les certificats d'or papier. Les gens pourraient être protégés des actions des banques centrales, actions destructrices du pouvoir d'achat des monnaies. Les gens pourraient avoir la certitude que leur épargne de toute une vie ne puisse pas être utilisée, re attribuée, re hypothéquée ou mêmes confisquée par les banques et les gouvernements. Les gens pourraient se protéger efficacement des ravages de l’inflation. Les gens n’auraient plus à chercher constamment des investissements offrant un rendement leur permettant de se protéger de l’inflation engendrée par la dévaluation des monnaies. Les gens seraient protégés des vols des banquiers, directs ou indirects.

FDR: Merci à Jim Willie d'avoir pris le temps de répondre à cette interview.


La reproduction, intégrale ou partielle, est autorisée dès lors qu'elle est accompagnée d'un lien vers la source originale.


Fabrice Drouin Ristori  Fondateur/CEO Goldbroker.com

   

Mes articles Site web


Découvrez notre sélection de lingots et pièces d'investissement

Tous nos produits