Quelques chiffres pour donner une idée de la taille du marché des dérivés :

- En ajoutant la totalité des valorisations des actions de toute la planète on obtient le chiffre de 36 Trillions de dollars

- Le même calcul sur le marché des bons donne une valorisation de 72 Trillions de dollars

La taille du marché des dérivés est estimée à 1,4 Quadrillions de dollars, ce qui représente :

- 40 fois la valorisation de toutes les actions de la planète

- 10 fois celle des marchés des actions + bons réunis

- 23 fois le PNB mondial

Si vous commenciez à compter maintenant 1 dollars par seconde, il vous faudrait 32 millions d'années pour compter jusqu'à 1 quadrillion de dollar.

Les dérivés sont au centre de la crise financière, celle de 2008 et celle qui est en train de se manifester en ce moment même avec la crise des dettes gouvernementales.

Il n'existe pas de contrepartie capable de payer l'ensemble de ces paris. L'argent n'existe tout simplement pas en quantité suffisante.

Le croupier n'a pas assez d'argent pour payer les gains de ceux qui ont parié correctement contre lui.

Les émetteurs de certains de ces paris (CDS etc) devraient en théorie faire faillite, mais vu les décisions politiques récentes, ils seront renfloués par le contribuable (cf EFSF).

Enfin jusqu'à un certain point...

Vu que tous les gouvernements réunis n'ont pas le 1/100 de ce qu'il faudrait pour renflouer toutes les institutions financières et que la capacité des banques centrales à imprimer des milliards est quand même limitée par le degré de confiance que les masses ont dans ces monnaies papiers, le système monétaire s'effondrera sur lui même via des effets dominos, ruinant ceux ne détenant pas leurs "fonds" sous forme d'actifs tangibles.

Ce scénario commence déjà à se réaliser (déclenché par les CDS sur la Grèce et Dexia), difficile de dire quand l'effondrement total aura lieu précisément, mais certainement à partir du moment ou les USA feront défaut sur leur dette, fin 2012 ?