Économie




L'économie mondiale chancelante ne peut échapper à Scylla et Charybde
Publié par Egon Von Greyerz | 10 juil. 2020 | Articles 9933

Alors que l'économie mondiale tente désespérément d'arriver à bon port, va-t-elle être démolie par le monstre à six têtes Scylla ou le tourbillon Charybdis (Odyssée d'Homère) ? Un monde gravement affaibli par l'endettement et la mauvaise gestion n'aura pas la force d'Ulysse pour franchir ces deux obstacles sans conséquences désastreuses.

Lire cet article

Banques centrales + transition énergétique : la fin de l’économie de marché ?
Publié par Philippe Herlin | 8 juil. 2020 | Articles 12306

Comme disait le dramaturge et critique irlandais George Bernard Shaw : "On doit choisir soit de faire confiance à la stabilité naturelle de l'or, soit de faire confiance à l'honnêteté et à l'intelligence des membres du gouvernement. Avec tout le respect que je dois à ces dignes personnages, je vous conseille fortement de voter pour l'or."

Lire cet article

Qu'est-ce que Powell et Lagarde ont dit au G7 ?
Publié par Egon Von Greyerz | 5 juil. 2020 | Articles 11997

Pourquoi Powell et Lagarde n'avouent-ils pas que les actions des banques centrales détruisent l'économie et la valeur de la monnaie ? Depuis le début de ce siècle, le dollar a perdu 86% et l'euro 82%, mesuré en monnaie réelle. La monnaie réelle est évidemment l'or, puisqu'elle conserve un pouvoir d'achat constant et est la seule monnaie à avoir survécu dans l'histoire.

Lire cet article


Argent et or : l'équilibrage de 100 ans d'abus du système basé sur la dette
Auteur Hubert Moolman | Publié par Or.fr ™ | 29 juin 2020 | Articles 3203

La dette est à l'opposé de l'or et de l'argent. Lorsqu'elle diminue, elle fournit le carburant nécessaire pour que l'or et l'argent augmentent significativement et puissent rattraper leur retard. Il s'agit en fait de l'équilibrage d'une formule mathématique ; l'équilibrage des abus du système monétaire basé sur la dette. Nous sommes encore au début de ce "rattrapage", et l'or et l'argent sont encore au plus bas proportionnellement à la dette.

Lire cet article


La BCE offre 1.300 milliards d’euros à -1% pour sauver les banques européennes
Publié par Philippe Herlin | 24 juin 2020 | Articles 17220

En faisant rouler la dette des banques en difficulté (de nouveaux prêts pour rembourser les anciens), la BCE leur donne une très mauvaise habitude, en l’occurrence celle des États en déficit perpétuel, qui s’exonèrent ainsi de tout effort budgétaire. À quoi bon nettoyer son bilan si la BCE apporte gracieusement les liquidités nécessaires ? La situation intrinsèque des grandes banques européennes ne va donc pas s’améliorer, pour le plus grand risque des épargnants…

Lire cet article