Après la publication de l’article « Mode d’emploi concernant l’achat d’or sur Internet » (Janvier 2012), Fabrice Drouin Ristori, fondateur de Goldbroker, a adressé au magazine « Mieux vivre votre argent », au titre du droit de réponse, le texte qui suit.

"Le magazine « Mieux vivre votre argent » vient de publier un « mode d’emploi concernant l’achat d’or sur Internet » dans lequel figure un classement des sites d’achat d’or en ligne, dans son numéro de Janvier 2012.

En tant que fondateur de Goldbroker.com et Fund Manager dans une société d’investissement privée sur les marchés de l’or et de l’argent depuis 4 ans, je ne peux que m’étonner des critères de sélection pris en compte pour établir ce classement et m’interroge réellement sur la qualité du travail d’analyse réalisé par la journaliste Fanny Dufresnoy.

En l’occurrence, je n’accepte pas que Goldbroker.com soit jugé de la sorte dans un journal de conseil en investissement.

Je m’explique,

Voici les critères ayant permis d’établir ce classement :

Etendue de l’offre / Tarif / Qualité du site

N’importe quel investisseur expérimenté sur les marchés de l’or et de l’argent ne prendrait en considération un classement considérant uniquement ce type de critère.

Dans le contexte actuel, investir dans l’or ne peut pas se faire à la légère, il existe des risques (défaut des contreparties notamment) et d’autres critères important qui auraient du être pris en compte dans ce classement.

Voici au minimum ce qui aurait du figurer comme critères pour évaluer si une société fournit un service de qualité en matière d’achat et de détention d’or et d’argent :

- S’agit-il réellement d’or physique ou d’or « papier » ?

- Les stocks d’or sont ils détenus en nom propre ?  Les clients sont ils directement propriétaires de leur stock d’or ou via des contreparties ?

- Existe-t-il des certificats de stockages et sont-ils édités au nom des clients ? Si vous possédez un certificat avec un simple numéro de client figurant dessus, sans mention de vos noms et prénoms, vous n’êtes pas légalement propriétaire de votre stock.

- Le client possède–t-il de l’or mutualisé (une part dans une barre détenue par plusieurs investisseurs) ou possède-t-il une quantité déterminée dont il est le seul propriétaire ? Comment comptez-vous récupérer votre or en cas de crise grave si vous détenez une part dans une barre ?

- Les clients ont t il un accès direct à leur stock d’or ? Peuvent-ils réellement « toucher » leur stock d’or ou d’argent ?

- Est-il possible de demander la livraison de son stock ? Existe-t-il des pénalités de sortie en cas de demande de récupération de son stock ? C’est quand même un élément important à prendre en compte afin d’évaluer la rentabilité finale d’un investissement dans l’or…

- Que comprennent exactement les frais annuels ?

Chez Goldbroker.com ils comprennent les frais de stockage, d’assurance et l’émission des certificats précisant le nom des clients et le numéro de chacun des barres, plus une copie des certificats d’authenticité.

- Où est stocké l’or ? Dans des coffres bancaires ? En dehors du système bancaire ? Dans son propre pays de résidence ?

Dans le contexte actuel ce sont les points les plus importants à prendre en compte.

- Quels sont les conseils donnés en matière de fiscalité ?

Cela fait plusieurs mois qu’un vendeur d’or sur internet (que je ne citerai pas)  utilise, comme argument commercial, le fait qu’il n’y a aucune taxe à payer dans le cadre d’un stockage en suisse… une analyse de la loi fiscale française permet de se rendre compte rapidement que c’est faux, stocker en suisse ne permet pas d’être exonéré de toute taxe lors de la revente, de son stock , cela rend obligatoire, pour un résident fiscal français, le paiement de la taxe sur la plus value et ne donne plus le choix entre le paiement d’une taxe forfaitaire ou le paiement de la taxe sur la plus value réalisée.

Est ce que ce point est pris en compte dans ce classement ? Il semble quand même que ce soit primordial quand on veut donner des conseils à un lectorat d’investisseurs potentiels qui ne connaissent pas forcément la fiscalité relative à l’or.

Je me suis posé toutes ces questions en tant qu’investisseur et gérant d’une société d’investissement privé il y a maintenant 4 ans. Peu satisfait par les solutions d’investissement existantes, j’ai fondé Goldbroker.com et je considère que nous offrons la meilleure solution d’investissement pour investir et détenir de l’or et de l’argent physique en nom propre avec stockage en dehors du système bancaire et de son pays de résidence.

Quant au commentaire de la journaliste ayant effectué ce classement concernant Goldbroker.com, je cite :
"Au regard de nos critères d’évaluation, ce site mériterait deux étoiles, mais son statut de société indépendante basée à Malte en juin 2011 incite à la prudence"

Pour information, Malte fait partie de l’Union Européenne depuis 2004, l’impôt sur les sociétés est de 35%, l’Etat Maltais possède une législation solide en la matière, chaque société doit être auditée tous les ans et  il y existe un organisme de surveillance des marchés financiers, le MFSA,  (Malta Financial Services Authority) permet de réguler ce type d’activité.

Par ailleurs, c’est le support client de Goldbroker.com qui est basé à Malte, la société mère (le siège) est en cours d’enregistrement en Suisse, société qui sera régulée en Janvier 2012 par la FINMA, l’organisme de surveillance des marchés financiers en Suisse.

Je considère que je me devais de réagir à ce classement, par correction pour l’équipe opérationnelle qui contribue au développement de Goldbroker.com, depuis bientôt 1 an et par respect pour nos partenaires, dont Malca-Amit (notre partenaire de stockage sécurisé en Suisse) et clients, de plus en plus nombreux à nous faire confiance.

J’espère que la direction de « Mieux vivre votre argent » aura la correction de publier ce droit de réponse dans son prochain numéro.

Cordialement