Alors que la livre turque a perdu en quelques mois près de 40% de sa valeur, on peut expliquer cette crise monétaire par le bras de fer diplomatique entre Washington et Ankara mais aussi par des causes plus profondes liées aux décisions du pouvoir turc et aux politiques monétaires de l'après-crise. 

L’Europe redoute les conséquences d’un possible effondrement de la Turquie sur la région, particulièrement l’Allemagne. Comment en est-on arrivé là ? Doit-on craindre un effet domino en Europe ?